Maurane Mazars, le Prix Révélation d’Angoulême 2021

19 février 2021
  • étonnant de la part d’un éditeur historique très mainstream, d’éditer des projets comme Tanz dont on croirait au départ qu’ils sont peu vendeurs avec ce genre de graphisme très freestyle. Ou alors c’est une récupération du défrichage réalisé par les petits éditeurs il y a 30 ans avec peu de prise de risque ? Ou alors c’est la patte des jeunes éditeurs actuels genre Van Meerbeeck qui fait que ? ou les deux ?

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.