Bilan de l’année 2020-2021 de la bande dessinée : les acteurs de la culture jouent les prolongations

14 juillet 2021 par Didier Pasamonik (L’Agence BD)
  • Je suis toujours troublé qu’on puisse s’arroger la parole des auteurs par un "on". Que le processus d’accompagnement de la crise favorise plus certaines entreprises que les indépendants précarisés par la situation, c’est une évidence pour des millions de personnes dans ce pays. Il est vrai aussi que la librairie a mieux résisté que d’autres secteurs sinistrés (grâce au numérique de la FNAC ou d’Amazon, notamment, il faut le dire). Il n’est pas moins vrai que la plupart des grands festivals ont fait des efforts considérables pour rester sur le pont alors que la filière de l’événementiel était sinistrée. (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD