Dupuis et Media-Participations

  • Le 27 juin 2004, la CNP (Compagnie Nationale à Portefeuille) d’Albert Frère, le magnat belge qui avait racheté les Editions Dupuis en 1985, annonçait qu’il venait de vendre la maison d’éditions belge à son principal concurrent : le groupe "Media-Participations" qui, sous l’appellation "Groupe Ampère", avait précédemment racheté Dargaud et Lombard. Un événement historique, qui crée un groupe d’une importance considérable.

  • 14 mars 2006 24 commentaires

    Le départ du directeur général de l'entreprise, Dimitri Kennes, a jeté le personnel des éditions Dupuis dans une profonde stupeur. Celui-ci n'a pas manqué de réagir : selon la radio belge (RTBF), reprenant une information de Laurent Fabri dans le quotidien économique belge L'Echo , le management de (...)

  • 9 mars 2006 0 commentaire

    Dimitri Kennes, le DG de l'éditeur de bandes dessinées Dupuis, a présenté mercredi sa démission au Conseil d'Administration de Média-Participations. Selon nos informations, ce départ ferait suite à des divergences concernant la stratégie de l'éditeur de Marcinelle. La holding belge qui contrôle également (...)

  • 9 août 2004 0 commentaire

    Dans une lettre datée du 2 août 2004, Claude de Saint Vincent, Directeur général adjoint de Média-Participations et nouvel administrateur délégué de Dupuis, rassure tous les auteurs de la maison de Marcinelle.

  • 26 juillet 2004 0 commentaire

    Décidément, le rachat de Dupuis par Dargaud ne décroche plus de l'actualité. Aujourd'hui, c'est le quotidien économique belge « L'Echo » qui, sous la plume de Laurent Fabri, évoque la mise en bourse du pôle BD de Média-Participations. Un vrai scénario à la Largo Winch (...)

  • 9 juillet 2004 0 commentaire

    La RTBF a diffusé dans son journal télévisé un sujet concernant le Conseil d'Entreprise Extraordinaire qui a eu lieu aujourd'hui aux Editions Dupuis à Marcinelle. Le directeur général des Editions Dargaud, Claude de Saint Vincent y était présent, semble-t'il, à titre d'invité, puisque, pour des raisons (...)