La saga Dupuis en quelques dates-clés

26 juin 2004 3 commentaires
  • Née en 1898, Dupuis fut d'abord une imprimerie avant de devenir l'un des pionniers de la bande dessinée avec le lancement du magazine Spirou en 1938.

La saga Dupuis en quelques dates-clésC’est en 1898 que Jean Dupuis fonde son imprimerie à Marcinelle, près de Charleroi. Un village minier que rien ne prédestinait à devenir le berceau de la bande dessinée belge.

Editeur de presse (le "Moustique", d’abord destiné aux programmes radio, qui deviendrait par la suite "Télé-Moustique", son équivalent néerlandophone "Humo", "Bonnes soirées", journal féminin, et bien sûr, "Spirou", toujours en pleine santé aujourd’hui), il ne deviendra éditeur d’albums qu’en 1940, avec son premier titre, "Bibor et Tribar", de Rob-Vel

Il faut attendre les années 70 pour que l’édition d’albums décolle vraiment (avec des best-sellers tels que Gaston Lagaffe, Spirou, Lucky Luke, Boule et Bill, les Tuniques Bleues, Yoko Tsuno...)... en même temps que s’affaiblit la presse de bande dessinée et, donc, le magazine Spirou.

Au début des années 60, Dupuis ajoute à ses activités d’éditeur la production de dessins animés, avec son studio T.V.A., puis avec la S.E.P.P., en 1981, à qui l’on doit l’impressionnante série des "Schtroumpfs chez Hanna-Barbera (278 épisodes d’une demi-heure !).

En 1985, la famille Dupuis vend son entreprise, dans un climat mi-crise, mi-vaudeville, changeant d’acquéreurs en cours de route. C’est finalement les Editions Mondiales, Hachette et Albert Frères, qui peuvent acquérir la société, les premières emportant les magazines TV et Bonnes Soirées, les deux derniers s’emparant de l’imprimerie, de l’édition d’albums et du magazine Spirou.

Une première restructuration importante a lieu en 1987, avec le renouvellement du management, puis l’arrivée de celui qui va redynamiser les Editions Dupuis et en faire, pendant 15 ans, le leader de l’édition de bande dessinée, Jean Deneumostier. Philippe Vandooren, rédacteur en chef de Spirou, devenant Directeur Editorial. Spirou est recentré sur le public des 8-12 ans et devient un magazine à part entière, avec des rubriques d’informations sur l’écologie, les loisirs, les jeux vidéo, etc.

Le catalogue est entièrement repensé, dépoussiéré. En 1988, arrive la première collection de prestige en bande dessinée : "Aire Libre" puis, en 1989, "Repérages", clairement identifiée "ados-adultes" - changement radical pour un éditeur principalement connu pour ses BD "tous publics". C’est là que naît l’une des séries-phares de la bande dessinée contemporaine : Largo Winch. En parallèle, de nouvelles séries "tous publics" apparaissent : le Petit Spirou, Cédric, puis Kid Paddle. En 1997, "Humour Libre" vient compléter le catalogue.

Tout se bouscule vite. En 1989, Dupuis revend la S.E.P.P., mais réinvestit dans l’audiovisuel en 1991 en créant un studio de production de dessins animés à Paris. Plusieurs séries se succèdent : "Spirou et Fantasio" (52 épisodes), "Papyrus" (52 épisodes), "Jojo" (un "spécial" pour la Noël), "Cédric"(52 épisodes) et, enfin, "Kid Paddle" (52 épisodes). En 1999, elle se lance dans un ambitieux projet : la production d’une série télévisée "live" autour de la success-story "Largo Winch".

En parallèle, Dupuis rachète d’autres sociétés, qui renforcent sa position d’éditeur. D’abord Novedi, en 1991 (dont les titres viennent nourrir le catalogue "Repérages"), puis Infotex en 2000, qui publie en Flandres le best-seller Jommeke et, finalement, Le Ballon en 2004, société de livres pour petits dans laquelle elle avait précédemment investi.

Les années 90 voient une diversification importante. Alors que le magazine Spirou fête son numéro 3000, Dupuis lance des opérations de marketing et de communication importantes, comme "la BD à 10 FF" (1994), rajeunit de vieilles recettes comme les recueils saisonniers de gags et de récits complets, s’installe sur Internet (Kid Comics, en 1997, puis de nombreux sites dédiés à des univers avant le premier magazine de BD online, Spirou.com), lance des collections à prix réduit (Kid Comics, Pirate). Elle crée aussi des clubs de marketing direct tels que le club Spirou, le club Spip ou encore, plus tard, le club Largo Winch.

En 2003, face à la crise qui commence à se faire sentir dans l’édition de bande dessinée, et Dupuis s’apercevant qu’il a pris du retard par rapport à ses concurrents, annonce de nouvelles collections "ados-adultes" elle tente de rattraper en cours de route le train du manga. Mais la CNP exige plus de rentabilité. Une restructuration emporte le Directeur Général, Philippe Buck, de même qu’une partie du personnel.

Cela ne suffit pas à la CNP. Le 25 juin 2004, elle annonce qu’elle a vendu la société au groupe Media-Participations. Le jour même, Dupuis avait prévu d’inaugurer un immense entrepôt logistique près de Fleurus. Prêt à accueillir l’énorme catalogue du nouvel empire qu’est devenu Media-Participations ?

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • Bravo pour l’ensemble de ce dossier clair et complet...

    Et ce mardi soir,du nouveau ?On connait plus clairement les intentions d’Ampère envers le personnel,notamment de l’editorial,de Dupuis ?

    Répondre à ce message

  • > La saga Dupuis en quelques dates-clés
    3 septembre 2004 23:20, par jean-yves

    qq’un aurait-il les references d’un livre paru peu de temps apres la vente des editions par la famille dupuis et qui s’appelait, je crois , " l’affaire dupuis " ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par Didier Pasamonik le 4 septembre 2004 à  11:45 :

      "L’Affaire Dupuis - Dallas à Marcinelle" a été écrit par Danny De Laet (très bien renseigné) et édité par NCM édiitons à Bruxelles en 1985. Il est cependant très "belgo-centriste" et pas toujours objectif.

      Répondre à ce message

    • Répondu par Blood Goat le 21 septembre 2004 à  19:40 :

      Slt...je dessine un petit peu...(sans aucune prétention lol)....et j’aime reprendre ou m’inspirer de dessins d’heroic fanatsy...j’aime bien les dessinateurs du style Brom, Luis Royo, RkPost...ect et pas mal de dessinateurs de "Magic theGathering"...Hélas je manque de références...Si vous pouviez me donner des noms de dessinateurs ou des sites qui détaillent comment se perfectionner en dessin....
      Merci d’avance...

      Répondre à ce message

  • > Travail scolaire
    26 janvier 2005 10:59, par cathy

    slt ! pour 1travail scolaire, je dois répondre à qq questions : que doit fournir l’auteur à l’imprimerie ? Quel est le procédé d’impression ? Cmt un auteur obtient-il d’1éditeur l’édition de sa bd ? le marché de la bd en Belgique, les éditeurs, les imprimeurs... Le prix de revient d’1bd et son prix de vente ? et le top20 des bd ds le monde

    Répondre à ce message