Actualité

Angoulême 2022 : annulé ou reporté ?

Par Didier Pasamonik (L’Agence BD) le 28 décembre 2021                      Lien  
« Pour l’heure, écrivions-nous dans les colonnes d’ActuaBD.com début décembre dernier, le festival fait comme si de rien n’était, communiquant sur l’extension de son espace Asie, Manga City, et sa programmation exceptionnelle, en sifflotant… » Tout était fait comme si la crise du Covid n’existait pas. Et nous avions tous envie d’y croire. Hélas, le principe de réalité s’impose et devant le danger d’un pic d’hospitalisations vers le 15 janvier consécutif au réveillon de nouvel an, le Festival International de la Bande Dessinée d’Angoulême a confirmé le report de son édition de fin janvier à une date non déterminée, peut-être à la fin du premier trimestre de l’année prochaine.

«  Bis repetita placent  » disait le poète Horace, un quasi contemporain de Jules César. « - Ha non ! répond celui-ci dans Astérix et le bouclier arverne, bis repetita ne placent pas toujours. On ne va pas remettre ça tout le temps ! » Eh bien si, on remet ça pour 2022. Après d’intenses échanges avec le ministère de la Culture, la préfète de Charente, le maire d’Angoulême et le Syndicat National de l’Edition, la décision a été prise : le festival n’aura pas lieu en 2022. Pas fin janvier en tout cas.

La raison ? Le tour de vis annoncé par l’exécutif hier le lundi 27 décembre 2021 et la conviction qu’une bonne part de la population, en particulier les plus jeunes non encore vaccinés, ne respecteront pas les gestes barrières au réveillon du nouvel an et que ce relâchement provoquera un pic de contaminations, et donc d’hospitalisations, à partir du 15 janvier prochain, soit quelques jours avant la manifestation angoumoisine.

L’autre raison est qu’en dépit de la réduction drastique de la jauge, une grande part du personnel présent chez de gros éditeurs jeunesse au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil qui a eu lieu début décembre, aurait contracté le virus, ce qui a motivé le SNE au report.

Angoulême 2022 : annulé ou reporté ?
Un problème de plus pour Franck Bondoux, le directeur délégué du FIBD
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

« Bis repetita placent  » disait Horace dans L’Art poétique. Le report était aussi envisagé en 2021, avec la difficulté, répétée cette année-ci, de placer la manifestation à un moment où elle n’entrave aucune autre. « - Mi-mars serait l’idéal, entend-on du côté du FIBD, le Salon du Livre de Paris n’est prévu que fin avril.  »

Astérix, une création de Goscinny et Uderzo. © Albert René

Quoique, là encore, méfiance : la vraie citation d’Horace est «  Haec decies repetita placebit », qui signifie littéralement : « Ce qui est répété dix fois plaît » exprimant par-là que si une œuvre ou situation, s’avère belle ou amusante, elle peut être répétée dix fois et davantage sans ennuyer le spectateur. Cette théorisation toute latine du fameux running gag, si bien comprise par le grand René Goscinny qui devait avoir son expo à Angoulême fin janvier cette année, doit en revanche un peu moins faire rire les organisateurs du FIBD et les éditeurs déçus par ces reports successifs. Le FIBD qui avait commencé à mettre en place ses infrastructures et ses expositions essuie, une fois encore, une perte sèche. Espérons qu’elle ne soit pas mortelle.

Reporté à mars 2022 ?
Photo : D. Pasamonik (L’Agence BD)

DERNIÈRE MINUTE :

LA MINISTRE ROSELYNE BACHELOT DE LA CULTURE SOUTIENT LE FESTIVAL

Le FIBD communique :

« Je réponds que sur tous les secteurs en difficulté, et effectivement le report du Festival d’Angoulême va entraîner des frais, nous serons là pour les aider comme nous avons toujours été là pour aider le secteur de la culture, la culture continue dans toutes ses formes ; et le Festival de la Bande Dessinée d’Angoulême, et la BD est un secteur culturel, il faut le protéger et il faut le promouvoir. » (source BFM TV mercredi 29 décembre 2021 à 11h44)

Les nouvelles dates du Festival 2022 vont faire l’objet d’une concertation et d’une annonce prochaine.

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

PAR Didier Pasamonik (L’Agence BD)  
A LIRE AUSSI  
Actualité  
Derniers commentaires  
Agenda BD  
Newsletter ActuaBD