ApocalypseMania - Intégrale : Le Cycle des lumières - par Bollée & Aymond - Dargaud

4 décembre 2005 0 commentaire
  • Cette fin d'année est l'occasion pour Dargaud de publier plusieurs intégrales.
    Rééditer certaines séries à succès ou donner une deuxième chance commerciale à d'autres, l'ambition est claire. ApocalypseMania mérite ce nouveau coup de projecteur avant la parution, en 2006, d'un nouveau cycle.

9 mai 2009 : 4 rayons lumineux apparaissent en 4 points précis du globe terrestre. Chacun d’entre eux possède une propriété fantastique. Au Sénégal, le rayon transforme les êtres qui y pénètrent en monstres sanguinaires. Aux USA, on observe une multitude d’images oniriques dans le faisceau. En Turquie, le troisième rayon attribue une connaissance quasi absolue sur le monde, mais vieillit prématurément. Enfin en Alaska, les téméraires pénétrant dans le quatrième rayon semblent disparaître purement et simplement. Que signifient la présence et la disparition, à intervalles réguliers, de ces rayons ? Jacob Kandahar semble être le seul homme capable d’apporter des réponses à cette énigme...

"Notre source d’inspiration a incontestablement été X-Files. Ou plus exactement, les leçons d’X-Files : les thèmes fantastiques, les omissions officielles, les manipulations militaires, les dissimulations politiques, les doubles discours, les fausses pistes, les faux-semblants, les histoires moins simples qu’il n’y paraît...", déclarent les auteurs dans les pages "bonus" de cette intégrale. Difficile de mieux résumer les sujets abordés dans ApocalypseMania. Personnage hors du commun, Jacob Kandahar est censé être "l’homme le plus intelligent du monde". Il porte ses facultés comme un fardeau et en souffre. "Il est plus intéressant de présenter un personnage avec problèmes et fêlures que lisse et sans relief. Quel plaisir d’auteur que de mettre en scène des faiblesses, des doutes, des arrogances, des antipathies !", écrit le scénariste Laurent-Frédéric Bollée. Il a choisit de ne pas rendre Kandahar parfait et héroïque. De ce fait, le personnage suscite alternativement sympathie et antipathie, mais ne laisse pas le lecteur indifférent.

ApocalypseMania - Intégrale : Le Cycle des lumières - par Bollée & Aymond - Dargaud
L’originalité de la couverture du tome 1 a suscité beaucoup de réactions...

Après un départ tonitruant, riche en approches astrophysiques et métaphysiques, Bollée fait durer le plaisir avant de révéler, en final, la signification des rayons. La narration change facilement de lieu et de temps, loin d’un cadre formaté d’une série d’aventure. Le suspense est plutôt bien maîtrisé et on se surprend à lire ces 230 pages quasiment d’une seule traite.

35 mois seulement ont séparé la parution du 1er et du 5ème tome. Le dessin réaliste de Philippe Aymond en pâtit parfois sur certaines cases. Le dessinateur alterne découpage classique et mise en scène originale (par exemple sur la double page en forme d’échiquier dans le tome 1). Les couleurs directes correspondent assez bien à cet univers à mi-chemin entre fantastique et science-fiction.

Pour cette intégrale, les auteurs ont réalisé 3 planches inédites, corrigé certains détails (liste précise dans le bonus) et commenté la plupart des pages. Après un premier cycle original et haletant, il leur reste à confirmer cette bonne impression avec Le Cycle des Epreuves, à paraître donc en 2006.

Voir en ligne : le site d’ApocalypseMania

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?