Newsletter ActuaBD

Biographie Osamu Tezuka - T3 : 1960 - 1974 - Par Tezuka Productions. - Casterman

  • Les éditions Casterman poursuivent la publication de la biographie de {{Osamu Tezuka}}, réalisée par le propre studio du maître japonais. Publié, en français, seize ans après son décès, cette biographie révèle l'incroyable inventivité, la force de travail et la pugnacité du créateur de {Astro Boy}.

Bien sûr, certains passages de sa vie sont sans doute idéalisés et les facettes les plus noires de son caractère habilement gommées. Mais cette biographie en quatre albums nous parle des événements fondamentaux qu’il a vécus au fil des mois. Dans un article publié dans nos pages, Didier Pasamonik soulignait à quel point Osamu Tezuka a été oublié, voire ignoré, par le milieu de la bande dessinée européenne au début des années 80... Alors qu’il était déjà un maître du manga et un grand réalisateur de films d’animations au Japon.

Ce troisième tome retrace donc la carrière de ce mangaka de 1960 à 1974. Durant ces années, il obtiendra sa licence en médecine, tout en réalisant des centaines de planches par mois [1]. Il se lancera dans la production de ses premiers dessins animés avec des moyens minimalistes. À tel point qu’il fut le premier, au Japon, à utiliser le même dessin sur des plans de quelques secondes en modifiant simplement l’expression des personnages. Le plus souvent, ces modifications ne passaient que par un changement dans les yeux ou la bouche du personnage. Et ce, afin de réduire drastiquement les coût de production, et de pouvoir vendre l’adaptation de Astro Boy a un prix ultra concurrentiel !

Les années passèrent et la structure dédiée à l’animation, Mushi Pro, connut une période faste, faisant alternant les projets ambitieux suscitant la faveur du public avec d’autres moins commerciaux. Une revue (Com) fut même créée dans la foulée. Mais au fil des ans, Tezuka ne se retrouva plus dans les œuvres de cette structure. Il décida de quitter Mushi Pro et de se consacrer à entièrement à sa carrière de mangaka. Il dut repartir à zéro, presque comme un débutant, et lança deux de ses œuvres les plus appréciées des amateurs : Bouddha [2] et Black Jack [3].

Un livre qui, comme l’œuvre de cet auteur, est indispensable à lire, je dirais même plus, à relire ! Même les personnes qui ne connaissent pas le travail de Osamu Tezuka y trouveront leur compte : on en apprend beaucoup sur les techniques utilisées par les mangakas et sur la réalisation de dessins animés.

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Lire un extrait

[1avec l’aide de son studio

[2Publié par Tonkam.

[3Publié par Asuka.

 
Newsletter ActuaBD