Birds of Prey : Qui sont les oiseaux de proie ?

8 février 2020 0 commentaire
  • Alors que l'équipe féminine de DC Comics a investi les salles obscures depuis quelques jours, Urban Comics vous propose une sélection de trois albums qui vous permettrons de vous familiariser avec les héroïnes du film : Harley Quinn, Black Canary et Huntress. Des personnages-phares de l'éditeur aux deux lettres qui, à l'exception d'Harley Quinn, n'ont pourtant pas encore atteint la pleine attention du le grand public.

Ces trois albums sont un peu particuliers puisqu’ils abandonnent l’habillage traditionnel et très sobre des publications d’Urban Comics pour un ton beaucoup plus coloré, inspiré par la direction artistique bariolée et pop du film Birds of Prey de Cathy Yan, marquant tout de suite la différence avec le reste des ouvrages de l’éditeur, tandis que la dimension "complément au film" pour comprendre les personnages est mise en avant.

Utiliser des visuels promotionnels du film pour vendre des albums est une pratique marketing courante, mais on notera ici le choix de bon goût d’avoir utilisé les dessins de la talentueuse Tula Lotay réalisés pour la promotion du film et non des énièmes visuels « photoshopés » atroces que l’on utilise d’ordinaire. On regrette cependant regrette l’absence de lien objectif entre les couvertures et le contenu des albums.

Birds of Prey : Qui sont les oiseaux de proie ?
Les Birds of Prey version cinéma par Tula Lotay.

Pour les fans, l’album consacré à Harley Quinn sera certainement le moins intéressant puisqu’il n’est qu’une republication des débuts de la série Harley Quinn de 2013 écrite par le couple Amanda Conner et Jimmy Palmiotti. Après avoir - définitivement ? - quitté le Joker, Harley Quinn hérite d’un immeuble à Coney Island et décide de partir refaire sa vie à New York. Un postulat de départ quelque peu semblable avec le film actuellement en salle, où le personnage recherche aussi son émancipation après des années de relation abusive avec le clown prince du crime.

À l’époque, cette nouvelle série avait été un véritable tournant dans l’histoire du personnage, faisant d’elle une figure à part entière de l’univers DC Comics, sans l’accoler ni au Joker ni à Batman, dans une série au ton décalé et très proche d’un Deadpool chez Marvel. Un pari scénaristique gagnant, quoique quelque peu élimé après sept ans. Mais cet album est une bonne introduction à cette Harley Quinn nouvelle génération, à conseiller aux nouveaux lecteurs ou à ceux qui étaient passés à côté de la série à l’époque.

Exit le Joker, Harley Quinn s’apprête à mener une nouvelle vie !

Le titre consacré à Black Canary est certainement le plus intéressant et le plus qualitatif des trois albums. Il reprend l’intégralité de la série Black Canary de 2015-2016, plus quelques bonus. Un titre inédit en France dans laquelle l’héroïne devenait la chanteuse d’un groupe de rock et sillonnait les routes américaines. Un récit complet débridé, fun, rythmé et surprenant porté par de très belles prestations graphiques, que cela soit le style énergique et pop de Annie Wu ou encore celui de l’excellente Pia Guerra. Moins spectaculaires, les planches de Sandy Jarrell et Moritat qui participent elles aussi à la série ne déméritent pas.

Une bonne séquence signée par Brenden Fletcher qui avait déjà redonné un coup de boost à la série Batgirl en envoyant l’héroïne dans les quartiers branchés de Burnside, redynamisant la série et le personnage. Un schéma que le scénariste reproduit ici avec Black Canary.

Black Canary rejoint un groupe de rock !

Le troisième et dernier titre de ces publications, consacré à Huntress, est certainement le plus faible. On y retrouve la mini-série Huntress : Year One, de Ivory Madison et Cliff Richards publié en 2008. Au menu : les origines de la jeune Helena Bertinelli et les évènements qui l’ont menée à devenir la justicière Huntress, dans un récit pas foncièrement mauvais, mais relativement faible, qui n’est pas rattrapé par des planches particulièrement jolies, mais tout juste efficaces.

Pour découvrir le personnage, on vous conseillera plutôt Batman/Huntress : Dette de sang tout récemment publié chez Urban Comics. Mais un primo-lecteur se montra peut-être plus réceptif au présent volume, résolument plus moderne dans son plus approche et dans son style.

Trois albums cependant qui constituent de bons moyens pour découvrir les personnages du film Birds of Prey avant ou après son visionnage, dont on retiendra surtout celui centré autour de Black Canary qui propose un récit inédit et de qualité. À noter que chaque volume est accompagné d’un texte explicatif sur l’histoire de chaque personnage.

Qui sont les Birds of Prey ? Une ex-psychiatre psychotique, une justicière chanteuse d’un groupe de rock et une fille de mafieux devenue tueuse de criminels... Mais ce sont avant tout des personnages forts qui jouissent enfin d’une exposition médiatique méritée !

Des débuts tumultueux entre la Bat-famille et Huntress.

Voir en ligne : Les albums Birds of Prey sur le site des éditions Urban Comics

(par Vincent SAVI)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Birds of Prey : Harley Quinn - Amanda Conner & Jimmy Palmiotti (scénario) - Collectif (dessin) - Sandu Florea & Scott Williams (encrage) - Collectif (couleur) - Benjamin Rivière (traduction) - cartonné - 232 pages - Urban Comics - 19,00 € - sortie le 24 janvier 2020

Contenu VO : Harley Quinn #0-8 (2013) et Secret Origins #4 (2014) publié par DC Comics.

Birds of Prey : Black Canary - Brenden Fletcher & Matthew Rosenberg (scénario) - Annie Wu, Pia Guerra, Sandy Jarrell & Moritat (dessin) - Lee Loughridge & Serge Lapointe (couleur) - Julien Di Giacomo (traduction) - cartonné - 296 pages - Urban Comics - 22,50 € - sortie le 24 janvier 2020

Contenu VO : Black Canary #1-12 (2015/2016), Sneak Peek Black Canary #1 (2015) et Gotham Academy #17 (2016) publié par DC Comics.

Birds of Prey : Huntress - Ivory Madison (scénario) - Cliff Richards (dessin) - Art Thibert, Norm Rapmund & Rebecca Buchman (encrage) - Jason Wright (couleur) - Xavier Hanart (traduction) - cartonné - 152 pages - Urban Comics - 15,50 € - sortie le 24 janvier 2020

Contenu VO : Huntress : Year One #1-6 (2008) publié par DC Comics.

Images : © DC Comics / Urban Comics

Les Birds of Prey sur ActuaBD :
- Lire la chronique de Batman/Huntress : Dette de sang
- Lire la chronique de Birds of Prey Rebirth T. 1 & T. 2
- Harley Quinn est de retour dans le premier trailer de "Birds of Prey" !

  Un commentaire ?