Black Science T1 - Par Rick Remender et Matteo Scalera - Urban Comics

11 mars 2015 0 commentaire
  • Grant McKay vient d'inventer une machine extraordinaire capable d'explorer des dimensions parallèles. Mais le vol d'essai tourne au drame : ses enfants sont embarqués dans l'aventure et la machine, sabotée, ne permet plus aux voyageurs de rentrer chez eux. Un récit de SF poussif au début, mais en fin de compte assez prenant.

Un homme et une femme, équipés de scaphandres au casque rouge, fuient d’étranges créatures dans un environnement évoquant un marais apocalyptique. Il ne leur reste que peu de temps avant de rejoindre le "pilier", la machine susceptible de les sortir de ce bourbier, dont le prochain saut vers une autre dimension est d’ores et déjà programmé.

« In medias res » : Black Science nous plonge ainsi directement dans l’action. La structure narrative du récit alterne la progression des héros de monde en monde et les circonstances qui ont conduit à ce départ inopiné, mal préparé, impliquant non seulement le scientifique à l’origine du projet, Grant McKay, et ses collègues, mais aussi son associé et rival, ainsi que ses propres enfants.

Black Science T1 - Par Rick Remender et Matteo Scalera - Urban Comics
Des amphibiens effrayants comme premier comité d’accueil
© Remender / Scalera

Il faut un peu de temps pour adhérer à cette aventure, chacun des deux pans du récit soulignant les insuffisances de l’autre. Ainsi, le flashback intéresse en ce qu’il donne petit à petit les clefs du projet et caractérise les différents protagonistes, mais il demeure assez plat. De l’autre côté, les voyages avec le pilier font la part belle à l’action, mais on a davantage l’impression de décors traversés que de mondes explorés, tant on s’attarde peu dans ces environnements.

Malgré cela, une fois les personnages posés et l’intrigue exposée, la lecture se révèle prenante. Il faut dire que l’idée de base, séduisante, ouvre de nombreuses perspectives qu’exploitent rapidement Rick Remender, pour déployer la dramaturgie familiale de ses héros, et Matteo Scalera, pour donner forme et vie à ces mondes nouveaux.

Évoquant parfois Saga, ou East of West, Black Science s’inscrit dans ce temps de renouveau de la SF dans le comics indépendant. Et l’on attend de voir jusqu’où ce titre sera capable de nous embarquer.

Nouveau Monde et une guerre entre Indiens technologiquement avancés et soldats allemands en déroute
© Remender / Scalera

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Black Science T1 : "De Charybde en Scylla". Par Rick Remender (scénario), Matteo Scalera (dessin) et Dean White (couleur). Traduction Benjamin Rivière. Urban Comics, collection Indies. Sortie le 13 février 2015. 176 pages. 10 euros.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?