Bo Doï n°91 - Décembre 2005

6 décembre 2005 0 commentaire
  • {{Loisel}} débarque dans {Bo Doï}. Il avait juré que [l'on ne le reprendrait plus à réaliser une bande dessinée->1883], tellement l'encrage lui gâchait son plaisir. Mais {{Jean-Louis Tripp}} l'a convaincu de réaliser un triptyque, {Magasin Général}, à deux. Les deux dessinateurs semblent complémentaires, et l'un dessinera ce que l'autre n'aime guère faire. L'œuvre commune bénéficie ainsi des qualités de l'un et de l'autre.

Jean-Pierre Fuéri et Frédéric Vidal ont rencontré les deux hommes. Loisel insiste : « Jean-Louis n’est pas mon encreur. Il apporte quelque chose en plus. Nous nous auto-critiquons. Si je découvre à l’arrivée quelque chose qui me semble en dessous de ce que j’ai esquissé, je ne me gêne pas pour le lui dire et vice-versa ».

Quelques pages plus loin, Jean-Louis Tripp, qui nous avait séduit dans Paroles d’Anges, explique son parcours et surtout les raisons qui l’ont tenu éloigné de la bande dessinée pendant plus de dix ans. Un bonheur n’arrive jamais seul : Bo Doï publie les premières planches de Magasin Général.

Bo Doï a également soumis à la question Albert Uderzo. Le dernier Astérix est contesté et suscite le débat. Uderzo, lui, avoue avoir le cuir épais. Il explique surtout ses motivations qui l’ont conduit à exploiter le thème des extra-terrestres. Il rappelle qu’il est limité : « Je ne peux pas faire évoluer Astérix. Mon rôle depuis le décès de René Goscinny est de faire en sorte que ses personnages conservent leur personnalité et leurs défauts. Je suis prisonnier -dans une prison dorée- d’un tas de paramètres que je ne peux ni oublier, ni changer ».

Christophe Quillien signe un intéressant article expliquant les motivations des éditeurs qui publient des intégrales, ainsi que leurs stratégies. Certains d’entre eux visent la rareté, suscitant ainsi un phénomène de spéculation. Mais fort heureusement, les gens disposant un plus faible budget ont eux ainsi l’occasion de découvrir des œuvres à un prix plus réduit.

Signalons également des interviews de Jean Mulatier (à propos de Goscinny), Fabrice Sapolsky, rédacteur en chef de Comic Box, Marniquet & Chanoinat (La Brigade de l’étrange, Albin Michel), du très médiatique Joann Sfar (qui rend hommage à Dubout) et enfin de Jean-Jacques Beineix.

Au rayon des prépublications : Magasin Général T1 (Tripp et Loisel, Casterman), Alister Kayne, Chasseur de fantôme T2 (Par Betbéder & Henninot, Albin Michel), Sky Doll T3 (par Barbucci & Canepa, Soleil) et Les Éternels T4 (par Meynet & Yann, Dargaud).

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?