Ecce Homo - Par Dubois et Schréder - Glénat

8 novembre 2004 0 commentaire
  • Premier western biblique, comme le présente l'éditeur, ce récit étonnant nous emmène au Far West des électeurs de George W. Bush. Ceux qui sont prêts à tout pour croire que le Messie va revenir très bientôt, fût-ce sous la forme d'un inspecteur interlope.

À la fin des années 1870, au nord de l’Union, la bourgade de Brasstone est en pleine expansion industrielle. Angus Lothrop la dirige d’une main de fer tandis que la secte religieuse locale attend impatiemment le retour du Messie sur Terre. Lothrop, alias Brokenface, attend lui aussi un visiteur. L’arrivée d’un inspecteur est annoncée par Washington. Brokenface devra rendre compte de sa gestion et camoufler ses malversations vis-à-vis de l’inspecteur Manson. Pour les fanatiques religieux, Manson et le nouveau Messie ne font qu’un et l’inspecteur ne demande qu’à le croire. À Brasstone, tout le monde participe à la promesse de renouveau : les malheureux Indiens pacifiés, relégués dans les bas-fonds de la cité, la misérable communauté chinoise que la construction du chemin de fer a laissé pour compte, Mary-Mag l’accorte serveuse du bar Paradisio.

Même si ce récit se passe un bon siècle avant que le pourfendeur de Saddam ne se fasse réélire, ce livre montre que l’Amérique profonde n’a pas changé. Sur un scénario malicieux d’Etienne Schréder, tout aussi sarcastique dans la vraie vie que lorsqu’il écrit, cet album nous présente un nouveau dessinateur à suivre : l’étonnant Jean-Marc Dubois. Avec un dessin fluide et efficace, mis en valeur par un traitement des couleurs très original, voilà un auteur qui ne doit rien à personne, sauf peut-être quelques influences bien digérées et absorbées.
L’ensemble forme un tout fort agréable à lire, encore une réussite pour cette nouvelle collection de 120 pages en petit format carré.

(par JLM)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?