Enigma T7 - Par Kenji Sakaki - Kazé

27 février 2013 0 BD d’Asie par Aurélien Pigeat
  • Dernier volume d'{Enigma}: quel bilan pour cette première série de Kenji Sakaki? Les doutes suscités par le tome 6 sont finalement dissipés: voilà une série courte du {Weekly Shonen Jump} qui reste cohérente jusqu'au bout et se clôt plutôt habilement.

La lutte pour le crâne arrive donc à son terme : ses mystères sont enfin résolus, l’identité et les motivations du "Cannibale" dévoilées. Les héros échappent à la malédiction qui les poursuivaient et peuvent reprendre une existence (presque) normale.

Le dénouement évidemment heureux pourra certes décevoir ceux qui attendaient que la tonalité parfois sombre de la série s’impose, au moins en partie, dans ce final. Mais tout en maintenant une tension certaine et en offrant des développement parfois sanglants, Enigma s’inscrit bien dans la tradition du Shonen Jump où les valeurs positives se doivent de l’emporter.

Ce qu’il faut surtout retenir de ce tome 7, c’est que Kenji Sakaki parvient à proposer une vraie fin qui élucide l’ensemble des éléments posés puis laissés en suspens au cours du manga - chose trop rare avec les séries du Shonen Jump prématurément arrêtées.

Cette fin fait même preuve d’une réelle habilité : outre le dénouement de l’intrigue elle-même, le manga se permet le luxe de s’achever sur un dernier chapitre qui prend la forme d’une ultime énigme revisitant l’ensemble de la série. Plutôt malin. De quoi espérer qu’on ait la chance de retrouver la mangaka dans les années à venir. A noter d’ailleurs qu’une nouvelle - antérieure à Enigma - associant un jeune garçon à un tigre vient clore le volume.

Enigma T7 - Par Kenji Sakaki - Kazé

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.