Newsletter ActuaBD

Fullmetal Alchemist et Pass Culture : une surprenante alchimie

  • Depuis quelques mois maintenant, les très attendus "Pass Culture" promis par Emmanuel Macron ont commencé à être distribués : 300 € réservés aux jeunes de 18 ans, répartis en chèques susceptibles d'être dépensés en événements culturels (cinéma, concert), en biens numériques (VOD, albums numériques) et enfin en biens physiques (CD, jeux de société, et bien sûr livres).
    Une tendance d'achats surprenante s'est cependant vite démarquée : le manga. Plusieurs grands médias non spécialisés ont ainsi remarqué l'engouement des jeunes adultes pour la littérature nippone, les 300 € du Pass Culture étant l'occasion d'acquérir d'un coup des séries entières de BD nippones. À tel point que certains ont renommé ironiquement, et pas toujours avec bienveillance, l'initiative "Pass Manga".
    Parmi les nombreux titres dont raffolent les jeunes, les grosses nouveautés trustent le haut des charts, mais une série particulière trouve grâce à leurs yeux : "Fullmetal Alchemist".

Bien qu’elle date d’un temps que les moins de vingt ans n’ont que peu connu, Fullmetal Alchemist s’est imposée en haut du classement des série- cultes sorties au début des années 2000. Les aventure d’Alphonse et Edward Elric ont passionné les lecteurs qui découvraient la série au fil de sa sortie au Japon, et par le truchement de rééditions savamment dosées par l’éditeur Kurokawa, elle a su rester en tête de gondole même une décennie après sa fin de parution.

En plus des habituelles réimpressions, on se souvient ainsi de l’entreprise de réédition en intégrale de la série en double-volumes, plus économique et qui avait re-dynamisé la série. Depuis 2020, c’est cependant sous de nouveaux atours que l’aventure des frères Elric revient en boutique : une Perfect Edition dont nous vous avons d’ailleurs déjà parlé.

Fullmetal Alchemist et Pass Culture : une surprenante alchimie

D’un format plus grand que les mangas classiques, avec des couvertures proprement splendides et surtout un redécoupage des chapitres inédit par rapport à la première sortie, l’intégrale compte ainsi au final moins de volumes que les 27 tomes initiaux.

Cette édition "Perfect" (aux dires de l’éditeur) comprend donc en plus des nouvelles couvertures une traduction modernisée et améliorée, et à l’intérieur de chaque volume sous les jaquettes amovibles une série de dessins et croquis préliminaires qui retracent le parcours graphique de l’autrice dans l’élaboration des personnages.

Mais plus encore que par son contenu, c’est par leur forme que se démarquent les volumes de la réimpression : d’un blanc tranchant avec, sur chaque couverture, un personnage différent et un titre bien brillant, chaque livre attire l’œil.

© Elise Charneau.

Actuellement, c’est donc Mei, la trépidante alchimiste venue de l’Est qui accueille les nouveaux fans et les aficionados de longue date avec le septième volume sorti vendredi dernier, dans lequel les frères Elric vont justement faire la rencontre de cette alliée atypique mais indéfectible et de son prince autrement plus imprévisible.

En ayant déjà bien entamé le travail de réédition lors de la mise en circulation du Pass Culture, Kurokawa a profité d’un timing très heureux, les jeunes bénéficiaires de l’initiative préférant très largement acheter des séries complètes ou en cours de complétion avec un gros nombre de volumes déjà sortis. Et il était à prévoir que parmi les Jujutsu Kaisen, Chainsaw Man et autres nouveautés-blockbuster actuels, quelques séries plus anciennes mais cultes se fraieraient un chemin : Naruto, One Piece, et bien sûr Fullmetal Alchemist.

Le "Pass Manga" (nous employons le surnom ici avec toute la révérence que vous pouvez imaginer) d’Emmanuel Macron s’apparente donc pour l’heure à une indéniable réussite, et ce alors qu’il n’a pas encore été déployé sur tout le territoire et en dépit d’une communication très hasardeuse autour de l’initiative en amont. En renvoyant massivement des clients en librairie après les confinements et en offrant l’occasion aux jeunes d’enfin mettre la main sur leurs séries préférées, tout le monde en sort gagnant.

Et si vous-même vous hésitez sur quoi mettre dans votre panier, allez faire un tour du côté de notre rubrique "BD d’Asie" garnie de chroniques sur des titres toujours plus passionnants.

(par Jaime Bonkowski de Passos)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Fullmetal Alchemist Perfect Edition T.07 - par Hiromu Arakawa - Kurokawa - 10/06/2021 - 11€90.

Pour accéder au Pass, toutes les conditions et les infos sont à retrouver ici.

 
Participez à la discussion
3 Messages :
  • C’est une manoeuvre de Macron pour se faire bien voir des jeunes en vue de sa réélection, je parie ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par Jaime Bonkowski de Passos le 15 juin à  10:20 :

      Sans doute, mais dans les faits ça permet à des jeunes de s’offrir des livres et biens culturels qu’ils n’auraient sans doute pas eu sans ça. Donc certes il y a une dimension politique, mais ça ne veut pas dire que l’initiative est vide de sens et d’intérêt, ni qu’elle ne doit pas être saluée.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 15 juin à  13:40 :

        Il serait temps pour Macron d’avoir une politique culturelle en effet. Du reste, ça profite surtout aux mineurs liseurs de manga qui seront encore trop jeunes pour voter l’année prochaine.

        Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD