GE Good Ending – T1 & 2 – Par Kei Sasuga – Kana

7 novembre 2012 0 commentaire
  • C’est la rentrée des classes : le passage en deuxième année de lycée pour Seiji Utsumi, amoureux secret et transi, depuis la rentrée précédente, de Shô Iketani, l’énergique capitaine de l’équipe de tennis du lycée. Mais voilà, Utsumi est très timide, n’ose approcher la belle, et il faut que Yuki Kurokawa, une nouvelle camarade de classe, s’en mêle pour la situation se décante...

GE Good Ending – T1 & 2 – Par Kei Sasuga – KanaElle pousse Utsumi à s’inscrire au club de tennis, et entreprend de coacher le jeune homme jusqu’à ce qu’il soit en mesure de faire sa déclaration ; pour qu’il puisse, comme dans les jeux de drague si prisés au Japon, obtenir la « good ending », celle qui mène à faire de l’aimée sa petite amie.

Ces deux premiers volumes fonctionnent comme un prologue. Ce qui se prépare dans GE – Good Ending, c’est bien évidemment un triangle amoureux, dont on se doute – au vu des fins des deux premiers volumes – qu’il sera compliqué par d’autres personnages, divers événements, certaines situations. Mais l’action est menée tambour battant, et ces deux volumes transforment déjà Utsumi pour en faire le héros de la série, et mettent fin au coaching de Yuki pour recentrer l’action autour d’elle.

Par ailleurs les personnages se révèlent vite très attachants et la narration fait souvent preuve d’humour, n’hésitant pas à mettre à contribution le potentiel comique de son héros et de certaines situations. Celles-ci glissent parfois gentiment vers le rocambolesque mais sans jamais franchir la limite qui nous mettrait à distance de l’action et des personnages.

Si le point de départ peut laisser envisager des péripéties pour entraver ou diversifier les relations amoureuses des personnages, multiplier les flirts, le cœur de l’action réside plutôt dans la mise en scène des affects personnels, dans la peinture des sentiments et des émotions, dans la maturité des relations qui se nouent. Ainsi, les pages sont très fréquemment ponctuées, voire habitées, par les pensées intérieures des personnages, pensées touchantes qui scandent l’action en s’éloignant des clichés du genre par la finesse, et la justesse qu’elles manifestent.

C’est donc un savant équilibre qui caractérise GE – Good Ending et en fait à nos yeux, déjà, une réelle réussite. S’il y avait bien une nouvelle série shonen à ne pas manquer dans cette rentrée manga, c’était bien celle-là : attendre le tome 3 prévu pour la mi-novembre est d’ores et déjà une torture.

GE Good Ending – T1 & 2 – Par Kei Sasuga – Kana
(c) Kana

(par Aurélien Pigeat)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander le tome 1 sur Amazon ou à la FNAC

Commandez le tome 2 Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?