Hector Kanon, T2 : Un scooter dans la mâchoire - Par Libon - Fluide Glacial

29 septembre 2009 0 commentaire
  • Hector Kanon n'en rate pas une ! Il croit toujours avoir la meilleure des idées, mais de casseroles en plans foireux, son impulsivité n'impressionne que lui ! Pourtant, il ne lasse pas de faire rire les lecteurs ... Un grand défouloir !

On a tous connu le frimeur de l’école : arrivée en scooter, attirant toujours le regard des filles à qui on osait à peine adresser la parole ; c’est toujours lui qui avait le plan le plus drôle, la phrase de déconne qui le transformait en point de mire des regards ...

Mais des années plus tard, alors que tous ont évolué, comment a grandi cette grande gueule ? Hector n’a pas changé, il a pensé à fabriquer des tee-shirts équitables à base de produits chimiques, il est toujours le plus déjanté (ou le plus con) dans les fêtes alcoolisées... C’est lui aussi qui croit être le plus rapide sur la route... quitte à se prendre le scooter dans la mâchoire !

Hector Kanon, T2 : Un scooter dans la mâchoire - Par Libon - Fluide Glacial

Un croquis clair et explicatif de l'accident À n’en pas douter, Libon est sans doute l’un des auteurs humoristiques les plus prometteurs de ces dernières années : entre sa chronique hebdomadaire Animal Lecteur pour le magazine de Spirou (scénarisée par Sergio Salma), Jacques le Petit Lézard Géant chez Dupuis, et Hector Kanon chez Fluide Glacial, sans oublier ses autres projets, il saute d’un style à l’autre avec un talent toujours égal.

Dans ses deux séries d’esprits assez opposés, la construction est pourtant identique : de courtes séquences d’une demi-douzaine de pages, pratique pour placer l’univers, idéal pour le format en prépublication dans Spirou ou Fluide. Bien sûr, sa série chez Dupuis est plutôt axée vers le grand public : il égratigne gentiment les écolos, se moque des flics et des militaires, mais dans un humour bon enfant passe-partout !

Hector Kanon n’a (heureusement) pas ce bon esprit. Pour ceux qui auraient profité du premier tome, qu’ils se réjouissent ! Ils peuvent directement passer au niveau deux sans avoir l’impression d’en rater une. Bien entendu, ces petits chapitres sont de niveaux divers, selon les goûts et les humeurs. Mais en trois cases, Libon parvient à nous faire entrer dans la situation qu’il nous propose, tout en nous en faisant goûter le piquant.

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander ce livre chez Amazon ou à la FNAC

  Un commentaire ?