HellBoy & B.P.R.D. T. 4 : 1955 - Par Mike Mignola & Chris Roberson - Brian Churilla & Shawn Martinbrough & Paolo Rivera - Delcourt Comics

6 février 2019 0 commentaire
  • En dépit d'une bonne dose de folie, une baisse de régime se fait nettement ressentir pour ce nouveau tome. Trois histoires peu convaincantes, sauvées cependant par le travail graphique de Brian Churilla et Paolo Rivera.

Après ses spectaculaires péripéties aux quatre coins du monde, Hellboy se retrouve en 1955 aux États-Unis pour y vivre 3trois nouvelles missions. Le premier récit emmène notre héros dans l’Oregon, où il enquête sur une créature responsable du massacre de jeunes adeptes de sorcellerie et de démonologie. Dans la seconde partie, notre super-héros se rendra aux îles Marshall, au cœur du Pacifique sud, et tentera d’élucider les transformations d’animaux mutants, apparus suite à des tests scientifiques en plein désert. Quant au dernier chapitre prenant place en Floride, Hellboy affronte un esprit belliqueux tout droit venu des enfers...

C’est un grand changement de scénariste pour ce 4e tome ! Contrairement aux précédents opus, pour lesquels Mike Mignola était assisté par John Arcudi, c’est au tour du brillant Chris Roberson de prendre le relais. Les trois artistes se connaissent déjà fort bien, ayant déjà travaillé ensemble sur la série originale B.P.R.D. - L’Enfer sur Terre. Malheureusement, cette nouvelle donne ne parvient pas à prolonger le climat et l’ambiance caractéristiques qui avaient si bien réussi dans les derniers volumes/ On reste quelque peu sur sa faim... Fort heureusement, un humour noir plutôt efficace et des protagonistes atypiques modèrent l’effet déceptif.

La partie graphique est assurée par trois dessinateurs évoluant chacun dans leur style. Bien qu’une fois la lecture de l’album achevée, le lecteur constatera lui-même l’évolution graphique la mieux adaptée. Car si Shawn Martinbrough, qui intervient chronologiquement dans le premier chapitre manque cruellement de répondant -il s’y avère bien moins brillant que pour son ancienne série, Le Maître Voleur, également paru aux éditions Delcourt, c’est parce que ses capacités graphiques ne sont pas totalement exploitées. Il n’est d’ailleurs présent que sur les vingt premières pages, ceci expliquant peut-être cela...

Le second récit intitulé "Intelligence Occulte", permet à Brian Churilla de redorer la qualité graphique de ce recueil. Son style décalé convient tout à fait à la trame fournie. C’est d’ailleurs lui qui occupe la place prédominante dans ce Hellboy & B.P.R.D. grâce à un chapitre bien plus long et fourni que ceux de ses acolytes. Il donne du relief et de la vie à ses protagonistes, et du coup rend la lecture plus intéressante.

Enfin, saluons le travail de Paolo Rivera, présent sur le troisième et dernier chapitre de ce titre qui, bien que maladroit et approximatif sur certains plans, retient toutefois notre attention par une prestance dans l’exécution des décors et ses savoureux effets d’ombre.

Un volume qui ne se signale certainement pas comme l’un des meilleurs titres de la saga, mais qui demeure toutefois un agréable moment se lecture.

HellBoy & B.P.R.D. T. 4 : 1955 - Par Mike Mignola & Chris Roberson - Brian Churilla & Shawn Martinbrough & Paolo Rivera - Delcourt Comics
Hellboy & son ami Woody, scientifique et agent du B.P.R.D., enquêtent sur une créature surnaturelle.
© Shawn Martinbrough / Delcourt Comics

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?