Newsletter ActuaBD

Isabelle - La mémoire des Arbres T9 - Servais - Dupuis

9 avril 2003 0 Albums par JLM
Dupuis 🛒 Acheter
  • Dur dur d'être une princesse. On ne peut pas aimer qui on veut. Et surtout pas un troubadour, braconnier de surcroît. Eh, oui! Nous ne sommes pas à Monaco au vingt-et-unième siècle, mais au Moyen Âge. Alors, quand, à quatorze ans, on veut vous marier tout de suite avec un vieux seigneur puant, il n'y a pas de comité blanc pour vous défendre. Il faut accepter ou mourir … A moins qu'il n'existe une autre solution, plus féerique ?

Que la liberté peut sentir bon ! Isabelle de Linnières est fille de seigneur et, à ce titre, se doit de tenir son rang. Elle doit par exemple rester dans le donjon du château pour garder sa peau blanche, signe de noblesse. Elle doit aussi apprendre à devenir une dame, car à quatorze ans révolus, elle est promise au seigneur Ansiau de Montjoie. Et pourtant, Isabelle n’aime rien tant que vagabonder dans la nature en rêvant du grand amour. Qui lui apparaît un jour sous les traits de Quentin, troubadour sans attaches et braconnier. Mais leur amour est impossible, à moins que la fée du lac ne s’en mêle, pour leur bonheur... ou leur malheur.

Une chanson populaire... du Haut Moyen Âge ...

Basée sur des chansons populaires du Haut Moyen Âge, l’histoire d’Isabelle illustre l’un des grands thèmes de cette époque : l’amour pur et innocent - mais impossible - entre un troubadour et une fille de seigneur. Jean-Claude Servais revisite cette histoire dans un récit où l’on retrouve tous les thèmes qui lui sont chers. Précédemment publiée aux Éditions du Lombard, Isabelle vient s’inscrire naturellement dans la série "La Mémoire des arbres".

(par JLM)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

C’est le neuvième tome de la Mémoire des Arbres, mais c’est du recyclage : cette histoire a déjà été publiée il y a plus de vingt ans dans l’hebdomadaire Tintin, puis publiée en album aux éditions du Lombard. Riche idée cependant que de la reprendre. En effet, elle démontre que Servais maîtrisait déjà parfaitement son art à cette époque. Elle enrichit donc harmonieusement la série, et traite des thèmes chers à son auteur : les troubles de l’adolescence chez une jeune fille, l’Amour, la féerie … La violence et la stupidité du genre humain aussi. Et la trahison amoureuse. L’histoire est très prenante, même si l’on sent un découpage en "chapitre" parfois malheureux, non naturel, héritage sans doute d’une époque où Tintin imposait ses "mini récits complets". A découvrir ou redécouvrir avec plaisir.

Lire un extrait

 
Newsletter ActuaBD