L’Egypte antique et la Révolution française, les BD des RDV de l’Histoire de Blois 2020 !

18 octobre 2020 0 commentaire
  • Le week-end dernier, la ville de Blois accueillait le festival des Rendez-vous de l'Histoire, au cours duquel a été remis le prix Château de Cheverny 2020. L'occasion également de découvrir une superbe exposition consacrée à l'album "Révolution. 1. Liberté", de Florent Grouzael et Younn Locard.

Comme chaque année, le festival des Rendez-Vous de l’Histoire de Blois a été l’occasion de mettre en avant l’actualité de la BD historique. Le samedi 10 octobre a eu lieu l’inauguration de l’exposition Révolution, consacré à l’album Révolution. 1. Liberté de Florent Grouazel et de Younn Locard (Actes Sud-L’An II), qui a obtenu le prix Château de Cheverny de la BD historique en 2019, avant de remporter quelques mois plus tard le Fauve d’Or à Angoulême.

L'Egypte antique et la Révolution française, les BD des RDV de l'Histoire de Blois 2020 !

Montée par Sylvain Gâche et toute l’équipe du festival BD Boum, elle montre des planches originales et des carnets de croquis généreusement prêtés par les auteurs.

On admirera notamment les très belles planches aquarellées, qui permettent de distinguer la « patte » de chacun d’eux. Elles ont été abandonnées au profit d’une colorisation numérique, qui a permis de donner davantage d’unité à l’album.

Les agrandissements des fameuses doubles planches, qui ont marqué les lecteurs de l’album, sont très réussis. Ils permettent de s’immerger totalement dans les grands lieux des débuts de la Révolution : la bruyante salle de l’Assemblée nationale à Versailles, la Bastille en feu ou l’effervescence des rues de Paris où le peuple manifeste sa joie d’avoir triomphé de l’aristocratie.

Le visiteur est guidé par une série de panneaux qui permettent de retracer le contexte historique et de mieux comprendre le sens des scènes représentées. L’occasion de souligner à nouveau la perception aiguë de l’histoire dont fait preuve cet album, qui nous raconte une Révolution vécue, au plus près des réalités de la vie quotidienne des différents acteurs, riches ou pauvres, hommes ou femmes, révolutionnaires ou contre-révolutionnaires.

Sylvain Gâche et Pascal Ory
Photographie : Nelly Bris

Après l’inauguration de l’exposition, le jury du prix Château de Cheverny s’est réuni pour décerner officiellement le prix 2020 à Nicole Augereau, Lucie Castel et Grégory Jarry, auteur des Voyages de Gimabattista Belzoni en Égypte et en Nubie (éditions FLBLB). Le prix récompense le tome 3 sorti cette année, mais c’est toute la série, dont la parution a commencé il y a trois ans, qui est aussi honorée. Une exposition lui sera également dédiée l’année prochaine.

Sylvain Gâche, Pascal Rabaté, Pascal Ory, paul Chopelin, Pauline Ducret, Tristan Martine, Florent Grouazel et Younn Locard remettent le prix Cheverny
Photographie : Nelly Bris
Nicole Augereau, Lucie Castel et Grégory Jarry

Les auteurs ont pu présenter leur travail lors d’une table ronde, où ils ont dialogué avec Damien Vidal et Sylvie Joye, respectivement dessinateur et scénariste du volume Qui est Charlemagne ? de l’Histoire dessinée de la France des éditions La Découverte. Cela fut notamment l’occasion de confronter deux approches différentes de la représentation du passé en bande dessinée, entre enjeux pédagogiques et narratifs.

Nicole Augereau, Lucie Castel, Grégory Jarry, Pauline Ducret, Tristan Martine, Sylvie Joye et Damien Vidal

À la Maison de la BD, Mathieu Sapin a présenté son dernier album, Comédie du pouvoir (Dargaud), savoureux va et vient entre les premiers mois du mandat présidentiel d’Emmanuel Macron, vu côté coulisses, et le règne de Louis XIV, raconté par le dramaturge Jean Racine, qui fut aussi historiographe du roi. Un petit bijou de BD documentaire auquel nous consacrerons bientôt un entretien.

De même, Sylvain Gâche et Richard Guérineau sont venus discuter de leur nouvel album, Croke Park , autour du Bloody Sunday de 1920. Là encore, nous proposerons bientôt un entretien autour de cette très belle œuvre !

Paul Chopelin, Pauline Ducret, Aude gros de Beler, Marie Gloris, Isabelle Dethan et Victor Battagion

Une autre table ronde, consacrée au thème du festival cette année, « Gouverner », a permis de réfléchir sur la mise en scène des femmes de pouvoir dans la BD, à travers le cas des reines et des impératrices. L’occasion de revenir en particulier sur la figure de Cléopâtre, en compagnie de Marie Gloris, d’Isabelle Dethan, d’Aude Gros de Beler et de Victor Battaggion, qui ont confronté leur point de vue sur les enjeux de la reconstitution du passé en BD.

Richard Guérineau et Sylvain Gâche interrogés par Tristan Martine
Photographie : Nelly Bris
En dédicace : les prix Cheverny 2020 (Nicole Augereau, Lucie Castel et Grégory Jarry), 2018 (Pascal Rabaté) et 2019 (Younn Locard et Florent Grouazel), avec également Sylvain Gâche, membre du prix Cheverny !

Alors que la plupart des festivals de bande dessinée ont été annulés ces derniers mois, cette manifestation d’historiens qui fit la part belle au 9e art fut donc l’occasion de belles discussions, de dédicaces et d’expositions. Et le public, nombreux et masqué, ne bouda pas son plaisir de retrouver ces artistes autrement que par écran interposé ! Surtout, elle a permis de donner un avant-goût de BD Boum, qui aura normalement bien lieu du 20 au 22 novembre. ActuaBD, partenaire de l’évènement, sera bien sûr présent pour vous faire partager l’expérience !

(par Paul CHOPELIN)

(par Tristan MARTINE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

L’exposition Révolution est visible à la Bibliothèque Abbé Grégoire pendant toute la durée du Festival BD Boum et jusqu’au 28 novembre prochain. A ne pas manquer !

  Un commentaire ?