Newsletter ActuaBD

La Danseuse du temps - T1 : Le Jardin secret - par Illona, Jee-Yun & Jung - Dargaud

  • Conte mystique juxtaposant vie urbaine et univers fantastique, "La Danseuse du temps" pose les bases d'une histoire qui s'annonce prometteuse dans le fond et la forme. Ce premier tome est agréable à lire malgré ses faiblesses.

Ryu n’a qu’une semaine de congé. Son souhait ? Être dépaysé et rencontrer le moins de monde possible. Une agence de voyages lui propose une île déserte apparemment interdite aux hommes. Ruy n’hésite pas une seconde, il quitte Tokyo et abandonne ses soucis : le stress du travail et la responsabilité de sa jeune sœur suite au décès de ses parents. Mais l’île possède ses mystères... Lors d’une randonnée, le jeune homme pénètre dans une grotte où d’énigmatiques statues de pierre semblent avoir été sculptées par un artiste de génie. Soudain, en touchant l’une d’elles représentant la femme de ses rêves, Ryu se pétrifie, tandis que la jeune femme de pierre prend vie...

Jung Henin (La Jeune Fille et le vent, Kwaïdan) nous livre ici le premier volet d’un triptyque écrit à quatre mains avec son épouse Jee-Yun Thot. Ils entraînent le lecteur dans un voyage à la frontière entre la réalité et l’imaginaire. L’histoire attise la curiosité, malgré les lourdeurs de la plupart des monologues.
Les auteurs n’hésitent pas à changer de personnage principal en cours d’album : Ryu, transformé en statue de pierre, "passe" ainsi le relais à sa sœur Shu. Pour autant, la narration reste très fluide.

Le Jardin secret est le premier album d’Illona. Son trait sensuel et reposant accroche d’emblée. Comme la plupart des "débutants", la dessinatrice a une grande marge de progression : les anatomies sont encore approximatives, et la mise en mouvement des personnages laisse parfois à désirer. Par contre, les passages oniriques sont bien calibrés et ne ralentissent pas l’action. Le découpage reste, somme toute, assez classique, mais les couleurs sont très réussies. Les pastels et notamment le bleu de la pierre donnent un charme certain à l’ambiance.

Le scénario reste suffisamment énigmatique et le dessin suffisamment attrayant pour que le lecteur soit indulgent face aux imperfections de l’album. Une série à suivre donc.

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Pour les amateurs, Jung propose le story-board complet de "La Danseuse du temps" sur son site perso.

Lire un extrait

 
Newsletter ActuaBD