Largo Winch s’installe à la Cité de l’économie à Paris

17 octobre 2020 0 commentaire
  • L'exposition "Largo Winch, aventurier de l'économie" ouvre ses portes à compter d'aujourd'hui samedi 17 octobre 2020 jusqu'au 12 février 2021. Pour les 30 ans de la saga créée par Jean Van Hamme et Philippe Francq, la Citéco présente l'univers du célèbre héritier sous une perspective rarement étudiée en abordant les grands thèmes de l'économie.

Dans son discours d’ouverture, Didier Pasamonik, commissaire de l’exposition que nos lecteurs connaissent bien puisqu’il est le directeur de la rédaction d’ActuaBD.com, nous dit : "Si l’économie est une science, la bande dessinée est un art. Elle mêle différents savoir-faire : l’art de raconter d’abord, incarné ici par Jean Van Hamme et Éric Giacometti, un art du dialogue et un travail sur la narration dont on ne soupçonne pas la technicité ; l’art du dessin ensuite, narratif lui-aussi, dont on n’imagine pas à quel point le travail est difficile, exigeant et personnel".

Largo Winch s'installe à la Cité de l'économie à Paris
Inauguration de l’exposiiton à la Cité de l’économie à Paris. De g. à dr. : Eric Giacometti, Largo Winch, Philippe Francq, François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, Philippe Goneste, directeur de Citéco, et Emmanuel Constans, président délégué de Citéco.
Photo : L’Agence BD.

Ce constat se fait parfaitement sentir tout au long du parcours de l’exposition qui réunit plus de 60 originaux, objets et documents, les plus exceptionnels de Largo Winch, le plus souvent prêtés par les auteurs. C’est la première fois que la bande dessinée est présentée à la Cité de l’économie qui s’ouvre sur l’imposant mapping de l’escalier d’honneur aux couleurs de Largo Winch. Le milliardaire humaniste est ici chez lui. Au troisième étage débute l’expo temporaire. Les 22 albums sont là, à l’entrée, en haie d’honneur.

En amorce, les albums de la collection que l’on peut consulter dans l’expo.
Photo : Cédric Munsch

L’interview de Didier Pasamonik, son commissaire

Le parcours, ensuite, s’articule autour de quatre thèmes : la présentation des auteurs ; celle de la série ensuite, puis les villes traversées par Largo qui sont des carrefours d’échanges, enfin une relecture des 22 albums du milliardaire humaniste à travers les événements économiques qui se sont déroulés pendant les 30 ans de son existence. Avec, pour les deux dernières salles, des fiches économiques rédigées par Olivier Bossard, professeur de Finance et directeur exécutif du MSc Finance à HEC Paris. Tous les thèmes y sont exposés, de l’organisation mondiale des échanges à la mondialisation et la crise des subprimes, jusqu’à la vocation de Largo pour un capitalisme éthique.

La salle du Big Board
Photo : Cédric Munsch
La troisième salle, très immersive, avec les villes parcourues par Largo.
Photo : Cédric Munsch
La dernière salle avec l’élévation, magistrale, en hologramme de la Winch Tower de Chicago, actuel siège social du Groupe W.
Photo : Cédric Munsch

Des anecdotes amusantes

La première salle rassemble des documents étonnants : le premier chèque de droits d’auteur pour la pub jamais touché de Jean Van Hamme : 250 francs belges, soit environ 5 euros... pour la publication d’une nouvelle. La toute première version de Largo par John Prentice que Van Hamme préféra ranger dans un tiroir jusqu’à ce qu’on les voie ici.

Le premier chèque jamais encaissé de Van Hamme
Photo : Cédric Munsch

Les trois premières planches de la saga où Nerio Winch met au point le scénario de sa disparition. Des planches de Voir Venise... dans une scène d’action absolument bluffante. Et, en avant-première, une planche du prochain album de Largo à paraître en 2021 qui vous est présentée dans les versions crayonnée, encrée et colorisée.

Éric Giacometti (à gauche), scénariste et Philippe Francq, découvrent l’exposition
Photo : Cédric Munsch
François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France aux côtés de Didier Pasamonik, commissaire de l’exposition
Photo : Cédric Munsch
© Dupuis - Van Hamme - Francq

De nature indépendante et rebelle, le jeune Largo, 26 ans, beau, intelligent, et riche malgré lui, est parfait sommes toutes, et toujours bien entouré, d’amis et de collaborateurs, mais aussi de femmes, ravissantes toujours, dangereuses parfois. Face à lui dans le Groupe W, des administrateurs fidèles ou félons, d’abord circonspects sur les capacités de leur actionnaire unique. Mais ils pourront rapidement être convaincus de sa capacité à sortir indemne des complots et de la horde de tueurs qui sont à ses trousses. Ce Big Board est présent dans l’expo dans une "table ronde" autour duquel les visiteurs peuvent circuler, sous une majestueuse verrière et le regard noir de Nerio Winch par l’illustrateur et peintre Didier Graffet, une commande de Citéco.

Le Groupe W
© Dupuis- Van Hamme - Francq

Ce qui émane de l’exposition, c’est l’intemporalité de la série en dépit de son évolution qui s’accompagne d’un dessin de plus en plus perfectionné. Elle met en évidence la capacité d’adaptation de Largo dans une société en pleine mutation et qui avance de plus en plus vite. En cela, il nous ressemble.

Le teaser de l’expo


UN REPORTAGE DE JORGE SANCHEZ ET CÉDRIC MUNSCH.

(par Klara LESSARD)

(par Jorge SANCHEZ)

(par Cédric Munsch)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

"Largo Winch, l’aventurier de l’économie", une exposition temporaire de Citéco, la Cité de l’Économie, à retrouver du 17 octobre 2020 au 21 février 2021.

Citéco - La Cité de l’Économie,1 place du Général-Catroux, 75017 Paris.

  Un commentaire ?