Le Maître des tapis - Par Alexis Nesme & Olivier Bleys - Delcourt

8 décembre 2016 2
  • Troisième sortie de la récente collection des "Enfants gâtés", cette collaboration Bleys-Nesme se révèle être une bande dessinée idéale pour vivre des instants magiques avec votre enfant.

L’année dernière, nous vous avions présenté la nouvelle et qualitative collection de Delcourt intitulée Les Enfants gâtés. Le grand format de cette série de bande dessinée adressée aux jeunes lecteurs permet à l’enfant d’entrer directement dans le récit. Même si certains dialogues doivent parfois être remplacés par les mots de parents afin de préserver le rythme de la découverte, en fin d’album, une grande planche à découper permet de concrétiser en trois dimensions ou par le jeu les héros de chaque aventure : un bricolage idéal pour la période des fêtes.

Le premier ouvrage a été réalisé par la multi-récompensée Chloé Cruchaudet, dans un récit d’enfants joueurs et bagarreurs intitulé La Poudre d’escampette. Paru en même temps, le magnifique récit de Ka & Supiot, Pieter et le Lokken, présente les aventures d’un petit garçon qui sauve de son père un étrange animal très gentil, mais qui recèle d’étranges pouvoirs.

Le Maître des tapis - Par Alexis Nesme & Olivier Bleys - Delcourt

Intitulé Le Maître des tapis, le troisième album de cette jeune collection reste dans l’esprit du conte hivernal. On y fait la connaissance de l’expérimenté Fedorn qui n’est pas qu’un simple marchand de tapis : il connaît le moyen de transformer un banal rectangle de tissu en un formidable véhicule capable de l’emporter à travers les airs. Ce pouvoir qu’il a reçu, il doit le transmettre à son tour avant de disparaître. Mais qui s’intéresse encore aux tapis de nos jours ?… Et pourquoi pas Danil, ce jeune braconnier qu’il vient de sauver des soldats du tyran local ?

Écrivain multi-récompensé, Olivier Bleys a déjà signé une demi-douzaine de bandes dessinées, dont la remarquée trilogie des Chambres noires. Si son scénario du Maître des tapis ne contient pas de réelle surprise à proprement parler : Bleys réussit un récit clair, linéaire et enchanteur, dans lequel pourront se retrouver jeunes filles et garçons par le truchement des deux jeunes héros. Ce conte respecte également le cadre du genre, ce qui permet aux différentes générations de lecteurs de s’y retrouver allégrement.

Le point fort de cet album demeure le magnifique dessin d’Alexis Nesme : par sa mise en scène, ses cadrages, ses perspectives profondes et son magnifique jeu de couleurs, chaque page est une découverte, au sein de laquelle petits et grands pourront admirer les détails et s’émerveiller en écho.

Après la lecture, l’enchantement peut se poursuivre en construisant le pop-up du récit. Histoire de poser cette perspective hivernale orientale sur un buffet le temps des vacances de fin d’année et de prolonger ce moment partagé entre petits et grands.

Et pour les plus âgés qui auraient pris goût au style d’Alexis Nesme et qui voudraient découvrir ses autres productions, nous recommandons l’intégrale des Enfants du Capitaine Grant, dans laquelle l’auteur adapte le roman de Jules Verne avec élégance, dynamisme et une truculente fantaisie !

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

BDFugue FNAC Amazon

Commander :
- Le Maître des Tapis Par Alexis Nesme & Olivier Bleys (Delcourt)
chez Amazon ou à la FNAC
- L’intégrale des Enfants du Capitaine Grant adapté de Jules Verne par Alexis Nesme chez Amazon ou à la FNAC

Lire notre article introduisant la collection de Delcourt des Enfants gâtés

Tous les visuels sont : © Éditions Delcourt, 2016 – Bleys, Nesme

 
Participez à la discussion
2 Messages :
  • Le Maître des tapis - Par Alexis Nesme & Olivier Bleys - Delcourt
    8 décembre 2016 15:17, par La plume occulte

    On laisse encore des auteurs franco-belges produire des planches de cette qualité, de cette finition, quand elle sert l’histoire ?
    Depuis un certain temps on sent souvent, si ce n’est une précipitation, un empressement dans la réalisation de BD franco-belges qui exigent un certain investissement, même sur des succès à l’échelle d’aujourd’hui . Conséquence sans doute d’ un inconfort économique des créateurs qui les oblige à"avancer".Mauvaise pioche:l’identité de la BD franco-belge, sa spécificité, disons-le son standing ne peuvent s’ accommoder de ce genre d’égarement qui ne lui sied pas.
    Un mauvais calcul sur la distance.

    Répondre à ce message

  • Les ours en armures viennent directement de La Boussole d’Or.

    Répondre à ce message