Les Cœurs boudinés - T2 - par Jean-Paul Krassinsky & Champion - Dargaud

10 septembre 2006 0 commentaire
  • {Les Coeurs boudinés}, ou «la raison du plus joli n'est pas toujours la meilleure». Jean-Paul Krassinsky fait la part belle à la beauté des cœurs plutôt qu'à celle des corps.

Trois récits croustillants de femmes (et d’hommes) à savourer...
One Again : Ricky, le célèbre rocker, termine à peine son histoire d’amour avec un top-model qu’il tombe dans les bras de Fanny, une jeune journaliste venue l’interviewer. Mais Fanny n’a pas vraiment des mensurations identiques à celle de qui l’a précédée.
Morticia, reine de la nuit : Martha, serveuse anonyme dans un Starbicker Coffee, se transforme en souveraine de la nuit.
Mimi : après un gros chagrin d’amour, Mimi cherche un nouveau prince charmant. Mais attention, il devra plaire à son chien, modèle terrier-paillasson.

On les imagine bonnes pâtes ou complexées ? Les filles rondouillardes de Jean-Paul Krassinsky ne se laissent pas compter fleurette par des hommes la plupart du temps assez médiocres. Fanny préfère la liberté au ghetto proposé par son célèbre rocker et Martha se venge de son macho de patron. Dans ce deuxième album, l’auteur s’intéresse plus aux relations amoureuses qu’aux bourrelets de ses héroïnes. Il pointe la solitude des cœurs et parfois la pauvreté des sentiments. C’est affligeant, mais sans doute très réaliste. La dernière bulle est cinglante : "ce n’est pas une raison pour traiter un chien comme un homme".
Le dessin est haché, très stylisé et grinçant à souhait. Plus nuancée que dans le premier tome, la palette de couleurs de Claire Champion apporte beaucoup de vie aux récits.
La difficulté pour Krassinsky sera de se renouveler à chaque opus...

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?