M Zero T1 - par Yasuhiro Kano - Editions Tonkam

12 janvier 2008 1 commentaire
  • Pour faire la promotion de cette nouvelle série issue du magazine japonais {Shonen Jump} (au sein duquel on retrouve entre autres le célèbre {Naruto} et qui publia également {Dragon Ball}), les éditions Tonkam ont sorti l'artillerie lourde. Passons outre une couverture peu engageante, le contenu se révèle plutôt intéressant.

Devant la grille du lycée privé Seinagi, Taiga enrage. Lui qui rêvait d’intégrer ce prestigieux établissement a été recalé lors de l’examen d’entrée. Et il en est sûr, c’est la faute de cette fille qui s’est moquée de lui ! Malgré tout, à la suite d’un malentendu, Taiga pénètre dans l’enceinte du lycée et découvre vite son secret : il est en effet réservé aux ados disposant d’aptitudes à la magie, ce qui n’est évidemment pas son cas. Dès lors, tout s’enchaîne. Il se retrouve bien malgré lui propulsé aux yeux des autres élèves comme étant le plus doué d’entre eux. Et pour achever le tableau, il est attiré par celle qui avait ri de lui et qui se trouve être la fille d’un professeur qui ne peut pas le voir en peinture... Et réciproquement.

Oui, les pouvoirs magiques semblent décidément intéresser les mangaka. Mais Yasuhiro Kano évite de tomber dans la facilité et nous offre une approche moderne assez originale. Dans M Zero, il ne suffit pas d’avoir des aptitudes naturelles pour utiliser la magie. Les élèves et enseignants possèdent chacun une "Magic Plate", carte indispensable pour pénétrer dans l’établissement et sur laquelle on "installe" des sorts dans la limite de la place disponible. Il existe différents types de Magic Plates selon le niveau de l’utilisateur, la Gold Plate étant réservée aux plus doués. C’est d’ailleurs parce que certains élèves ont vu Taiga en possession d’une Gold Plate, appartenant en fait au professeur avec lequel il avait quelques démélés, qu’il est considéré comme un surdoué. C’est donc contraints et forcés que le jeune homme et l’enseignant devront s’unir afin de ne pas dévoiler la supercherie.

Précisons les choses : l’humour est omniprésent du fait de la situation dans laquelle Taiga est plongé. Et ce ne sont pas certains sorts farfelus qui changeront la donne. En effet, avec une Magic Plate de haut niveau, il est par exemple possible de littéralement se dévisser la tête. Ou en l’occurence, celle d’une tierce personne. C’est d’ailleurs ce cocktail de quiproquos et de situations décalées qui fait de M Zero une série prometteuse que l’on suivra avec un certain plaisir.

(par Baptiste Gilleron)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
1 Message :
  • M Zero T1 - par Yasuhiro Kano - Editions Tonkam
    19 janvier 2008 13:00, par Jeanjean

    Bonjour,
    J’ai pris ce manga par curiosité. Et, en fait, le scénario est très bon et l’histoire complètement folle. Le T2 est sorti et l’histoire est toujours aussi prenante, surprenante... Comment un garçon qui n’a aucun pouvoir magique doit faire croire à tout le monde qu’il est celui qui est le plus puissant. Au-dela de l’histoire, l’auteur glisse des messages à l’intention de la jeunesse comme par exemple que la puissance ne doit pas toujours servir à asservir les autres. Le personnage principal, anti-héros, égoïste, se découvre au fil des pages.

    J’espère que la série tiendra la distance jusqu’au bout. Mais, je ne m’inquiète pas les éditions Tonkam nous ont habitué à d’excellentes séries. Espérons que Tonkam l’éditera jusqu’au bout et nous ne laissera pas en plan comme avec Les enquêtes de Kindaichi (2 volumes restant à paraitre pour achever la série).

    J. J.

    Répondre à ce message