Neil Gaiman sur tous les fronts !

18 août 2009 7
  • Qu’il s’agisse du dernier congrès mondial de la science-fiction à Montréal, de la nouvelle publication Wednesday Comics, ou encore des aventures de {Batman}, l’auteur de {Sandman} est omniprésent.

Du 5 au 10 août a eu lieu à Montréal Anticipation, le 67ème congrès mondial de la science fiction ou Worldcon. Pendant cinq jours, les fans de science-fiction venus principalement des États-Unis et du Canada, mais aussi du monde entier ont pu participer à une mutiltude d’ateliers et de conférences sur de nombreux sujets dont plusieurs étaient consacrés à la bande dessinée.

Lors du Worldcon ont été remis les prix Hugo 2009, qui sont les prix littéraires anglophones les plus prestigieux dans le domaine du fantastique.

Pour la première fois cette année, un prix Hugo était consacré à la meilleure bande dessinée fantastique.

Neil Gaiman sur tous les fronts !
Neil Gailman
(c) Mathias Kind

En compétition des valeurs sûres comme la série Fables de Bill Willingham ou encore Y le dernier homme de Brian K. Vaughan (tous les deux parus en France chez Panini Comics) mais aussi des publications moins connues.

Au final c’est un webcomics, Girl Genius, volume 8 : Agatha Heterodyne and the Chapel of Bones qui a remporté le Hugo 2009 de la meilleure histoire graphique qu’on peut lire en anglais sur le site Internet Girlgeniusonline.com.

Invité d’honneur de la Worldcon, Neil Gailman, l’auteur de Sandman, bande dessinée culte des années 1990 aux États-Unis (paru chez Delcourt puis chez Panini) a donné de plusieurs conférences lors de ce congrès.

Il a parlé de sa première présence au Worldcon en 1987, de ses débuts professionnels, de son travail d’écrivain et de ses autres passions.

Généreux de son temps, il a comblé les nombreux fans venus l’écouter. Il a marqué ce congrès jusqu’au bout puisque son dernier roman, The Graveyard Book a remporté le Hugo 2009 du meilleur roman.

Son intense activité littéraire et cinématographique ne l’empêche pas pour autant d’écrire pour la bande dessinée. L’édition de luxe de Whatever Happened to the Caped Crusader ? avec au dessin Andy Kubert vient de sortir aux États-Unis (sa parution en France n’est pas encore annoncée). Avec cette nouvelle aventure de Batman, le lecteur découvre comment les amis et ennemis du super-héros réagissent à sa mort...

Neil Gaiman participe aussi à la nouvelle aventure éditoriale de DC Comics. Il raconte, avec Mike Allred au dessin, l’histoire de Metamorpho, un personnage qui a la capacité de se transformer en n’importe quel élément.

Wednesday Comics, cette publication à laquelle participe également Gaiman en est à son sixième numéro cette semaine. Rassemblant le gratin des dessinateurs et scénaristes de la bande dessinée américaine, ce projet propose chaque mercredi dans un format tabloïd 15 strips de haut niveau avec les super-héros de l’écurie DC Comics.

De par son grand format (20 par 14 pouces) et la qualité de ses illustrations, cette publication rappelle les magnifiques strips que Winsor McCay (Little Nemo), de Frank King (Gasoline Alley) et d’autres maîtres de la bande dessinée américaine, proposaient aux lecteurs de quotidiens dans la première moitié du XXe siècle.

Programmée pour 12 numéros seulement, cette publication aura malheureusement peu d’espace pour se développer et prendre de l’ampleur.

À moins que DC Comics ne décide de prolonger l’aventure (sa parution en France reste à confirmer).

Le strip de Superman est est disponible en ligne via le quotidien américain USA Today

Comme on le voit, l’écrivain et scénariste anglais n’a pas encore baissé la garde, pour notre plus grand plaisir.

(par Mathias Kind)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Lien vers le site de l’auteur

En médaillon, Neil Gaiman. DR.

 
Participez à la discussion
7 Messages :
  • Neil Gaiman sur tous les fronts !
    18 août 2009 10:35

    Sandman est mintenant publié chez Panini.
    a essayer absolument, pour ceux qui connaissent pas.

    Répondre à ce message

  • Neil Gaiman sur tous les fronts !
    18 août 2009 14:24, par Sébastien

    C’est Metamorpho, le nom du strip, pas Metamorphoso. Quant à ses épisodes de Batman, ils seront très certainement publiés dans le magazine kiosque Superman/Batman l’an prochain, vu qu’ils sont issus des 2 séries régulières consacrées au Dark Knight, à savoir Batman et Detective Comics.

    Répondre à ce message

  • Neil Gaiman sur tous les fronts !
    18 août 2009 14:51, par ActuaBD

    C’est corrigé. Merci.

    Répondre à ce message

  • Neil Gaiman sur tous les fronts !
    19 août 2009 09:26, par Didier Jacquet

    Wednesday Comics n’est pas constitué de strips mais de pages entières, et est l’équivalent des encarts dominicaux que l’on trouvait dans les journaux américains et regroupant plusieurs séries en une ou plusieurs pages, comme par exemple le Spirit Section de Will Eisner .
    Pour les avoir , il est vrai que leur qualité est remarquable

    Répondre à ce message

    • Répondu par Mathias Kind le 19 août 2009 à  18:45 :

      Si on utilise l’expression comics strip dans sa définition américaine, alors les pleines pages en font partie. Ce qui caractérise un strip est avant tout sa récurrence.
      Mais je comprends que l’expression est utilisée de façon plus restrictive en France et qu’elle n’inclut qu’une bande de quelques cases.
      Cordialement.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 20 août 2009 à  13:52 :

        Si on utilise l’expression comics strip dans sa définition américaine

        Pardon, mais la dénomination est comic strips.
        L’orthographe correcte ne permet ainsi aucune confusion.

        Répondre à ce message

  • Neil Gaiman sur tous les fronts !
    19 août 2009 12:54, par André Bleu-Gris

    Je trouve que Gaiman se bonifie avec le temps. Autant Neverwhere était assez faible, tout comme sa collaboration avec Terry Pratchett (les deux auteurs s’étant neutralisés sur De bons présages), American Gods était très bien vu et Anansi Boys assez réussi pour l’ambiance.

    Répondre à ce message