Premières fois - par Sibylline et 10 auteurs - Delcourt

30 mai 2008 0 commentaire
  • Les Editions Delcourt s'encanaillent-elles ? Coup sur coup, elles publient plusieurs ouvrages érotiques voire pornographiques. Après Filles perdues, version française de {[Lost Girls->4141]} (4141) d'[Alan Moore->6637], vient de paraître {Premières fois}.

10 expériences sexuelles différentes constituant pour l’héroïne de chaque récit, une première. Seule, à deux, à trois ou plus, avec une femme, avec un homme, 10 exemples

Pour ceux qui connaissent le 54 de la rue d’Hauteville [1], Sibylline est la charmante jeune femme qui vous accueille, une fois la porte d’entrée franchie. Sur une idée de David Chauvel, elle se confronte (pas pour la première fois) aux affres de l’écriture. Avec le désir de mettre en scène "un échange, un moment ultime d’abandon où il faut savoir ranger sa pudeur et ses angoisses". Son livre portera donc sur le sexe.
A deux exceptions près, ce sont des hommes qui dessinent ces histoires de femmes. Car Sibylline a voulu un point de vue féminin à la perception de ces premières fois.

Le premier récit, dessiné avec sensibilité par Alfred, est le plus touchant. Tout simplement parce qu’il raconte une réelle première relation sexuelle. L’émotion et les sentiments transcendent la crudité des images.
Le reste relève des plaisirs charnels en tout genre : entre femmes (1+1 par Virginie Augustin), avec un godemichet (Sex-shop par Capucine), avec un "inconnu" (Fantasme par Jérôme d’Aviau), avec un couple (2+1 par Vince), avec une "RealDoll" [2] (Nulle par Rica), dans un club échangiste (Club par Olivier Vatine), dans une relation de soumission (Soumission par Cyril Pedrosa), dans une sodomie inattendue (Sodomie par Dominique Bertail) et devant un film porno (X-Rated par Dave McKean).

Premières fois - par Sibylline et 10 auteurs - Delcourt

Parfois surprenantes, toujours brûlantes, ces histoires oscillent entre amour, plaisir et fantasme. Elles ne font pas oublier pour autant que la chair peut sembler finalement bien triste sans sentiments.

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Ouvrage réservé exclusivement aux adultes

Commander ce livre sur Internet

[1siège des éditions Delcourt

[2poupée ultra-réaliste

  Un commentaire ?