School of the Muse, T1 - Par Makoto Tateno - Asuka

15 février 2011 0
  • Le trait peu parfois paraître hésitant, avec cet aspect crayonné caractéristique de la mangaka, mais il sert parfaitement ce récit tendre et épuré où se mêlent étroitement amour et souffrance.

L’institut Misono est une école un peu particulière qui comprend une section spéciale tenue à l’écart du bâtiment. Celle-ci accueille des célébrités et leur travail compte comme une matière. Ils ne sont donc pas obligés de se rendre régulièrement en cours et se trouvent plus favorisés. Ils doivent tout de même obtenir une note minimale, ce qui n’est pas le cas de Yui, le chanteur charismatique du groupe Still. le directeur demande donc à Tadafumi, le meilleur élève du cursus normal, de lui donner des cours particuliers.

School of the Muse mêle habilement univers lycéen et monde du showbiz, proposant une galerie de personnages devenus adultes trop tôt et la plupart du temps en souffrance. Bien que l’idée de base ne paraisse pas des plus originales, Makoto Tateno parvient à attendrir le lecteur avec des héros en proie au doute qui ne recherchent finalement qu’un peu d’affection.

Ce manga se présente comme un recueil de nouvelles, chacune suivant une star du cinéma, de la chanson, de la mode... mais toutes les histoires restent liées entre elles par ses personnages, tous élèves de la section artistique.

La part belle est faite aux sentiments, peu de scènes torrides étant données à voir au lecteur, mais ce dernier se laisse facilement convaincre par la tendresse et la souffrance qui se dégagent des récits de la mangaka, mais aussi de son trait épuré, sobre, mais très expressif.

(par Stéphanie Francqueville)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?