Star Wars | Tie Fighter – Par Jody Houser & Rogê Antônio – Panini Comics

7 avril 2020 0 commentaire
  • Une plongée dans la vie quotidienne de l'Escadre de l'Ombre, l'élite des pilotes de chasseurs TIE de l'univers « Star Wars ».

Alors que de nombreux albums racontent les aventures des grandes figures du côté obscur de la Force, comme Dark Vador, cet album a la singularité de raconter le destin de figures anonymes, et pourtant emblématiques de la saga Star Wars : celle des pilotes de chasseurs TIE. Plus redoutés sur le papier que les soldats Stormtroopers (et leur légendaire imprécision au blaster constatée dans les films), ces pilotes assurent la sécurité de l’Empire, celle des vaisseaux-amiraux Destroyers et des projets pharaoniques comme les Étoiles de la Mort en tête.

La scénariste Jody Houser nous propose de suivre l’Escadre de l’Ombre, une équipe composée de cinq membres ; illustres inconnus dont la mission est de freiner la contagion rebelle au profit de l’Empire. En choisissant de mettre en scène des personnages inconnus du lectorat, fut-il parmi les fans les plus érudits concernant Star Wars [1], Jody Houser fait un choix radical : celui de « l’Histoire globale » plutôt que de « l’Histoire bataille ».

Même s’il y a dans cet album de l’action et des escarmouches spatiales, ce qui fonde l’intrigue, c’est la présentation de la vie quotidienne des soldats et de leur perception de l’Empire. Ces personnages savent qu’ils ne vont pas révolutionner le destin de l’univers comme les Jedi, mais ils portent des convictions qui leur sont propres.

Star Wars | Tie Fighter – Par Jody Houser & Rogê Antônio – Panini Comics
À la fin de la guerre entre l’Empire et les Rebelles, les cadets impériaux sont très vite appelés à monter au front.
© & TM 2020 LUCASFILM LTD.

Ainsi, Jody Houser ne met pas en scène des soldats fanatisés par le régime autoritaire de l’Empereur Palpatine : ils sont amoureux, veulent défendre les bases stables de la société, arrêter la violence provoquée par les Rebelles... voire défendre la République Galactique des Séparatistes, l’Empire étant son incarnation ! L’intérêt de cet album est donc de nous présenter des hommes et des femmes pas si éloignés dans l’absolu de ceux œuvrant dans les rangs de la Rébellion, si ce n’est qu’ils ne sont pas nés sous la même étoile ou qu’ils n’ont pas la même vision politique des choses.

En faisant un tel choix narratif, Jody Houser met inévitablement au second plan l’intrigue, quelque peu légère et aboutissant à une fin des plus ouvertes. Nous le répétons : même s’il y a de l’action dans cet album, celle-ci est volontairement mise en retrait par rapport au quotidien vécu et ressenti par ces soldats. Une partie du lectorat pourra donc se retrouver décontenancée de ne pas avoir des combats épiques ou de nombreux moments de bravoure au fil des planches.

Appuyé par les jolies planches du dessinateur Rogê Antônio, Star Wars | Tie Fighter fait partie des albums les plus atypiques que l’on ait pu lire à propos de Star Wars ces derniers temps : si l’introspection dans le quotidien de l’Empire ne vous fait pas peur, l’album peut mériter le détour. Si vous recherchez des récits épiques mettant en scène de grandes figures de cette saga cinématographique, cet album risque de ne pas vous être destiné.

(par Romuald LEFEBVRE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Star Wars | Tie Fighter. Par Jody Houser (scénario), Rogê Antônio, Mike Dowling, Joshua Cassara, Gerlado Borges, Ig Guara et Juan Gedeon (dessins). Traduction de Mathieu Auverdin. Panini Comics, collection 100% Star Wars. Sortie le 5 février 2020. 112 pages. 17,00 euros.

[1« Inconnus », c’est vite écrit de notre part : il y a au moins un personnage qui a été partagé avec l’album Han Solo : Cadet impérial, qui se passe chronologiquement auparavant.

  Un commentaire ?