Suicide Squad Rebirth T2 - Par Rob Williams, John Ostrander, Jim Lee & Collectif - Urban Comics

28 octobre 2017 0 commentaire
  • Une hystérie collective s’empare du pénitencier de Belle Reve. Seul espoir dans ce chaos total : le docteur Harleen Quinzel ! Un second tome efficace mais un peu court. Les amateurs devraient apprécier néanmoins.

Dans ce nouvel album [1] le lecteur a droit à un classique de l’univers de Suicide Squad : la prison de Belle Reve, abritant le QG de l’équipe, sombre dans le chaos et les émeutes ! La raison ? L’artefact ramené de leur dernière mission, narré dans le précédent tome, qui finit par échapper au contrôle des scientifiques chargés de le sécuriser.

Une mésaventure classique, plutôt bien menée en raison de son format court, allant droit au but, ce qui pourtant, paradoxalement, la dessert en partie. En effet cette histoire se déroule sur quatre épisodes : le récit a donc à peine le temps de mettre en scène certaines idées, relativement intéressantes, qu’il s’achève déjà !

À l’époque où les histoires des comics mainstream ont tendance à trop s’étirer en longueur, Rob Williams va à contre-courant, ce qui demeure appréciable, mais ne laisse pas le temps à ses situations de se développer. Dommage car cette courte émeute propose quelques pistes stimulantes, comme avec Harley Quinn sur qui l’artefact a un effet inverse : au lieu de la rendre folle, ce qu’elle est déjà, elle redevient saine d’esprit, retrouvant son identité initiale, cette du docteur Harleen Quinzel !

Suicide Squad Rebirth T2 - Par Rob Williams, John Ostrander, Jim Lee & Collectif - Urban Comics
© DC Comics / Urban Comics

Ces quatre épisodes se trouvent complétés par une histoire spéciale écrite par John Ostrander, auteur des premières aventures de la Suicide Squad, dans laquelle notre joyeuse troupe doit exfiltrer un ancien ministre américain… qui doit être jugé à la Cour internationale de justice de La Haye ! Là aussi le récit se révèle sympathique mais un peu trop court.

Enfin n’oublions pas les quelques mini-histoires revenant sur le passé des membres de la Suicide Squad ainsi que celle servant de prologue au prochain évènement éditorial : Justice League vs Suicide Squad.

En somme un tome plutôt efficace, toujours bien dessiné grâce à la présence de Jim Lee, qui confirme une reprise de bonne facture de la Suicide Squad dans la nouvelle ligne « DC Rebirth ». Rien de follement original, mais l’ensemble apparaît moins foutraque et dispersé que lors de la période précédente, et c’est déjà un bon point !

© DC Comics / Urban Comics

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Suicide Squad Rebirth T2. Scénario : Rob Williams & John Ostrander. Dessin : Jim Lee & Collectif. Traduction Benjamin Rivière & Mathieu Auverdin. Urban Comics, collection "DC Rebirth". Sortie le 13 octobre 2017. 144 pages. 15,00 euros.

Commander cet album chez Amazon ou à la FNAC

Suicide Squad "DC Rebirth" sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1

Suicide Squad "The New 52" sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1
- Lire la chronique du tome 2
- Lire la chronique du tome 3
- Lire la chronique du tome 4

Autres albums Suicide Squad sur ActuaBD :
- Lire la chronique de La Légende de Darkseid
- Lire la chronique du tome 1 des Archives de la Suicide Squad

[1Les épisodes contenus dans Suicide Squad Rebirth T2 : Sains d’Esprit sont :
- Suicide Squad #5-8 (octobre 2016 à décembre 2016),
- Suicide Squad War Crimes #1 (août 2016).

  Un commentaire ?