Un Astérix à l’automne : "Le Menhir d’or"

26 avril 2020 9 commentaires
  • Tous les deux ans depuis quelques temps déjà, entre deux « vrais » Astérix, les Éditions Albert-René s’emploient à combler notre attente avec un album dérivé de l’univers du Gaulois : cette fois, c’est un « incunable » qui revoit le jour : "Le Menhir d’Or", un récit signé Goscinny et Uderzo daté de 1967 écrit pour un « livre-disque ». Les éditions Albert-René s’apprêtent à le ressortir avec un tirage de 100 000 exemplaires pour cet automne.

C’était la mode en ce temps-là : les personnages passaient de l’album sur les ondes et des ondes on produisait un 33 tours inséré dans un album que l’on appelait le "livre-disque". Le Menhir d’Or date de 1967, publié par les éditions Dargaud, et son personnage principal est… Assurancetourix, qui espère remporter le fameux menhir d’or lors d’un concours de chant avec une chanson : « Menhir Montant », allusion à la célèbre chanson de Charles Trenet Ménilmontant (« Ménilmontant mais oui madame - C’est là que j’ai laissé mon cœur - C’est là que je viens retrouver mon âme -Toute ma flamme, Tout mon bonheur... »)

Dans cette parodie du Concours de l’Eurovision, les voix étaient de Roger Carel (Astérix), de Jacques Morel (Obélix), de Jacques Jouanneau (Assurancetourix) et de Pierre Tornade (Abraracourcix). La musique était de Gérald Calvi.

Un Astérix à l'automne : "Le Menhir d'or"
© Éditions Albert-René, Goscinny & Uderzo.

Dans cet album remis au format A4, on retrouvera les remarquables illustrations originales d’Albert Uderzo et le délicieux texte de René Goscinny toujours aussi pétillant d’intelligence. « C’est incroyable que ce barbare qui tape comme un sourd soit aussi délicat du tympan » dit Assurancetourix en recevant des coups.

Un incunable qui, pour beaucoup d’entre nous, manquait à nos bibliothèques.


(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

 
Participez à la discussion
9 Messages :
  • "Un incunable qui, pour beaucoup d’entre nous, manquait à nos bibliothèques."

    Un incunable qui, pour beaucoup d’entre nous, manquait à la bibliothèque.

    Répondre à ce message

  • Il y aura un CD avec la version sonore dans l’album ?

    Répondre à ce message

    • Répondu par Frenchoïd le 26 avril à  19:50 :

      « Une version audio sera également mise en vente au tarif de un euro. » lit-on ici ou là (en tout cas ici).

      Répondre à ce message

      • Répondu par kyle william le 26 avril à  20:37 :

        Les livre-disques Lucky Luke sont de chouettes objets de collection aussi, avec de belles gouaches de Morris. Mais cette exhumation pour en faire un produit à gros tirage n’est qu’une opération commerciale.

        Répondre à ce message

        • Répondu par L’aguicheur le 27 avril à  06:15 :

          Justement non. Oui c’est une opération commerciale (elles nous entourent) mais c’est aussi l’occasion de faire découvrir une rareté au public. Qu’Asterix soit commerciale, ça n’est pas le problème (c’est dans son ADN depuis un paquet d’années, déjà dans les années 60 il était dérivé de multiples manières), le tout c’est que la production soit de qualité. Avec un Goscinny année 67, je pense qu’on va être bien (reste à savoir s’il a bien vieilli...).

          Répondre à ce message

  • Un Astérix à l’automne : "Le Menhir d’or"
    27 avril 15:49, par Laurent Colonnier

    Graphiquement la plus belle période pour Astérix.
    Dommage que le dessin de couv soit encré par des assistants (peut-être même à la Cintiq), ça n’a pas la puissance du travail d’Uderzo, et les dégradés numériques n’aident pas... Espérons que les illus intérieurs soient plus respectueuses du matériel d’origine.

    Répondre à ce message

  • "on retrouvera les remarquables illustrations originales d’Albert Uderzo"

    ou les illustrations re-dessinées par le studio ?
    Si c’est comme la couverture re-dessinée et re-colorisée, aucun intérêt !

    Répondre à ce message

  • Dommage que lors du rendu de la couverture de l’album on ait perdu toute la subtilité de la mise en couleur à la gouache (?) de la pochette du disque :(

    Répondre à ce message

    • Répondu par Eric B. le 11 mai à  15:25 :

      Une très bonne remarque ! Ces couleurs modernes sont souvent un beau gâchis...

      Répondre à ce message