Victor Lalouz - T1 : En route pour la gloire - Diego Aranega - Dargaud

4 février 2006 0 commentaire
  • Pitoyable mais complètement désopilant. Victor Lalouz est un petit chauve, proche de la trentaine, chaussé de lunettes double foyer et qui vit encore chez sa maman. Son créateur, Diego Aranega, entre avec succès dans le cercle des auteurs {Poisson Pilote}.

Depuis qu’il s’est mis en tête que la notoriété pourrait faire évoluer le regard des femmes à son égard, Victor Lalouz n’a qu’un seul objectif : y accéder. Sur un coup de bluff, il se fait embaucher au standard de la radio "SMAK FM". Tous les espoirs lui sont désormais permis avec "ces femelles hystériques qui l’appellent pour lui proposer des trucs indécents..."

Victor Lalouz - T1 : En route pour la gloire - Diego Aranega - Dargaud
Extrait de "Victor Lalouz"
© Aranega/Dargaud

Victor Lalouz n’a pas un physique facile, mais heureusement, en radio, ça ne se voit pas ! Castré par une mère envahissante (mais que l’on ne voit jamais), il fabule en permanence sur ses conquêtes féminines potentielles et sa naïveté le rend attendrissant. Diego Aranega réussit le tour de force de nous faire supporter ce personnage au départ foncièrement antipathique. Même plus, on finit par s’attacher à Victor. Car les séances chez le psy le prouvent, le pauvre bougre n’a pas eu une vie facile. Le personnage passe sans vergogne d’une lucidité extrême sur son cas (Femmes mode d’emploi, L’instant’Sex) à une bêtise affligeante (Croix de bois de Cagette). Comble de l’ironie, le ridicule toujours constant de Victor fait de lui une vedette ; son degré d’humour s’arrête au premier niveau contrairement à ses auditeurs et collègues.

Aranega joue d’entrée de jeu sur différentes situations cocasses (relations avec les collègues, avec les auditeurs, avec le psy etc), diversifiant ainsi les sources humoristiques.
Déclinées en gags d’une demi-page et mises en valeur par un graphisme irrésistible et très efficace, les aventures de Victor Lalouz sont promises à un bel avenir. Le héros se hisse au pinacle du gag sans aucun mérite, ou du moins sans s’en rendre compte. Au royaume des imbéciles, il est en passe de devenir roi. En route pour la gloire !

Extrait de "Victor Lalouz"
© Aranega/Dargaud

En prolongement de la lecture de la bande dessinée, vous pouvez suivre les divagations de Victor Lalouz sur Internet grâce à son blog.

(par Laurent Boileau)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?