Newsletter ActuaBD

Vini BD : vin et bande dessinée font bon ménage à Dijon

  • Ce dernier week-end, alors qu'Aix-en-Provence se gorgeait de couleurs, a eu lieu la toute première édition du festival {{Vini BD}} à Dijon. Le monde viticole et celui de la bande dessinée se sont réunis pour cet événement culturel alliant expositions, vente de BD d’occasion, dédicaces et dégustations. Huit vignerons accompagnant plus de 25 auteurs de bande dessinée avec leur cuvée spéciale {{Vini BD 2016}}.

Le concept a été imaginé et organisé par la bande adHoc, une association créée en 2012 dont les 35 adhérents et les bénévoles ont encadré le festival. Comme l’explique Sylvain Toulouse, son président, les membres de l’association sont des mordus de bande dessinée, principalement franco-belge et sont également pour la majorité d’entre eux de grands collectionneurs : "Je possède 30.000 albums, la bande dessinée est une passion qui me permet de m’évader, de renouer avec l’imaginaire" dit notre homme qui exerce la responsabilité de directeur en collège de SEGPA. Pour la bande AdHoc, le but est d’intéresser le plus grand nombre au médium BD. Depuis près de quatre ans, elle organise par ailleurs une bourse mensuelle d’achat/échange à la salle des Chantalistes à Dijon.

Vini BD : vin et bande dessinée font bon ménage à Dijon
Vente de BD d’occasion au festival Vini BD

Cette première édition dijonnaise de Vini BD est en fait la suite logique du parcours de Sylvain Toulouse et de son association. En effet, l’idée d’un tel festival est né il y a plusieurs années à... Angers. Trouvant les étiquettes de vin plutôt tristes, il avait souhaité les embellir en réunissant viticulteurs et dessinateurs. Un premier festival vint s’implanter à Nuit-St Georges en 2014, ainsi que cette année, grâce à la MJC. Cette rencontre culturelle prenant de l’ampleur et la plupart des adhérents étant de Dijon, Sylvain Toulouse et son équipe sont donc venu continuer l’aventure Vini BD dans la capitale des ducs de Bourgogne. Une action rendue possible grâce à de nombreux partenariats, dont la ville de Dijon, la librairie Grangier ou encore l’Office nationale des combattants qui présentait, en cette période de commémoration, une exposition sur les uniformes de la Grande Guerre.

Les visiteurs pouvaient d’ailleurs rencontrer des auteurs ayant réalisés des albums sur le thème de la Der des Der, comme Vincent Bailly (Paroles de poilus chez Soleil), A.Dan (La Faute au midi chez Bamboo, collection Grand Angle) ou Etienne Le Roux (14-18 chez Delcourt).

Eric Rückstühl et Marc Jakubowsky
"Un Grand Bourgogne oublié" par Manu Guillot, Hervé Richez et Boris Guilloteau, Bamboo collection Grand Angle

Des auteurs locaux comme Jean-Louis Thouard (Les Aventures extraordinaires d’Edgar Poe chez Casterman) étaient également présents. C’est d’ailleurs le dessinateur Eric Rückstühl (Jules Verne et ses voyages avec Marc Jakubowsky aux éditions Le Sphinx des glaces) qui a dessiné l’affiche du festival Vini BD, une affiche représentant des poilus arpentant des vignes au pied de la tour Philippe Le Bon.

Bien évidemment, les festivaliers pouvaient également découvrir des auteurs de bandes dessinées racontant des aventures vinicoles.

Manu Guillot est vigneron du domaine Guillot-Broux dans le Mâconnais. Connaissant de nombreuses anecdotes sur le sujet, il a donc écrit à quatre mains avec Hervé Richez (Sam Lawry - Les fondus du vin chez Bamboo) son tout premier album : Un Grand Bourgogne oublié. Un one shot dans lequel il est le héros, et qui raconte une histoire inspirée de faits réels. De passage chez des amis qui viennent d’emménager dans une maison de campagne, ils vont trouver des bouteilles anciennes sans étiquette. Quoi de mieux que de les boire pour en découvrir le contenu ? Mais l’une d’elles, datant de 1959, va tout particulièrement émouvoir Manu qui se lance dans une quête pour découvrir de quel vin il s’agit.
Un Grand Bourgogne oublié est dessiné par Boris Guilleteau (Jane des dragons chez Delcourt), un illustrateur prêt à relever des défis graphiques lors de ses séances de dédicaces. Un tome 2 étant en préparation, les lecteurs pourront donc prochainement découvrir une nouvelle intrigue œnologique.

Manu Guillot, Boris Guilloteau (Un Grand Bourgogne oublié chez Bamboo) et Eric Mouton (Bibo Vino)

Du côté des viticulteurs, vous pouviez par exemple déguster des vins de Bourgogne, avec le domaine Dubois situé à Nuit Saint-Georges ou le champagne de Stéphane Herbert, seul vigneron champenois du festival. Mais aussi des présentations de nouveaux concepts comme celui des boutiques BiboVino, qui propose à la vente du vin haut de gamme conditionné en Bag in Box, une façon de conserver le vin sans faire de gaspillage. Onze étiquettes de vin ont été réalisées pour les cuvées spéciales Vini BD 2016 dont trois tout spécialement pour les collectionneurs. Ce sont les viticulteurs qui ont choisi parmi les dessins que leur ont proposés les dessinateurs invités à ce festival.

Séances de dédicaces à la salle Devosge

Malgré le peu d’explications sur l’exposition traitant de la Guerre de 1914-18, c’est dans une ambiance conviviale et festive que Sylvain Toulouse et sa bande ont mené cette première édition dijonnaise. Un festival qui a su rassembler vignerons, auteurs de BD, amateurs du neuvième art et collectionneurs. Ils espèrent rendre pérenne cet événement culturel en le reconduisant dès l’année prochaine.

La suite donc, au prochain épisode...

(par Morgane Aubert)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Pour en savoir plus sur l’association la bande adHoc, visitez leur page Facebook.

 
Newsletter ActuaBD