Wakfu T2 : La Légende de Jiva - Par Tot, Azra & Sassine - Ankama Editions

14 août 2013 0 commentaire
  • Afin de sauver leurs amis détenus en otage, la confrérie du Tofu doit trouver et livrer les Dofus Eliatropes à une déesse en furie.

Après bien des aventures, Yugo et son frère jumeau, le dragon Adamaï, s’accordent du bon temps en fêtant leur anniversaire en présence de tous leurs amis. C’est le moment que choisit Jiva, la déesse protectrice du mois de Javian, pour enlever Grougaloragran et Chibi. En échange de ces otages, elle exige que la confrérie du Tofu lui livre les Dofus éliatropes, rien que ça.

Cela tombe mal, surtout pour Tristepin et Evangelyne qui attendent un heureux évènement et connaissent quelques tensions au sujet du rôle de la future maman face à l’appel de l’aventure.

Comme tous bons aventuriers, nos héros doivent commencer par s’équiper et trouver un moyen de locomotion. Cette quête ne va pas être triste, loin de là, d’autant que l’apprivoisement d’un nouveau shushu est nécessaire...

L’action de cette série au format manga se déroule juste après les deux saisons du dessin animé Wakfu diffusé sur France 3. À l’instar de son aîné le manga Dofus et ses 19 tomes parus, cette nouvelle saga également scénarisée par Tot (assisté de sa femme Azra) laisse présager d’un nombre conséquent de tomes, particulièrement propice au développement des intrigues et des personnages.

Wakfu T2 : La Légende de Jiva - Par Tot, Azra & Sassine - Ankama Editions
©Sassine/Ankama Editions

Loin de l’humour farfelu de la bande dessinée Dofus, Wakfu se situe dans l’exacte lignée de la série animée, à savoir un dosage entre aventure épique, humour décalé et référencé, et séquences d’action efficaces. Les fans de l’animation préfèreront cette adaptation certes en noir et blanc, mais beaucoup plus fidèle à l’esprit tous publics de la production télévisuelle, plutôt que les déclinaisons au format cartonné couleur dont nous vous avions déjà parlé ici et , visant une cible beaucoup plus jeune.

Le trait épais de Saïd Sassine propose une déclinaison plus qu’efficace en manga, des ambiances à l’esthétique poussée de la série animée. Les décors et effets d’ombres et lumières sont ainsi traités en zones de gris, qui conviendra mieux à ceux dont le rendu plus brut de décoffrage du manga Dofus pouvait rebuter.

Mais le principal atout de cette série demeure le rendu extrêmement fidèle des personnages, l’épaisseur des cernes apporte ce qu’il faut de force aux mises en page, tout en respectant la finesse des traits des protagonistes, imaginés à l’origine par le dessinateur Xa.

Une belle réussite qui par son humour plus mesuré et ses dessins moins caoutchouteux, se démarque idéalement de son aîné Dofus tout en fidélisant les fans de l’animation.

(par Thomas Berthelon)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?