Écoutez les interviews et émissions d'ActuaBD
Apple Podcast Spotify Podcast Google Podcast

dBD n °55 : On the road...again !

  • Coup double pour le numéro estival de ce dBD n°55 qui couvre les deux mois d’été et se propose de vous accompagner sur la route des vacances avec un numéro à quatre roues !

Une couverture de circonstance et une accroche qui ne l’est pas moins : le retour des belles carrosseries ! Derrière ce titre se dissimule un retour exhaustif sur les relations entre la BD qui fait vraoum et le monde de l’automobile.

Henri Filippini nous le rappelle : très tôt (ou très vite !) « les belles bagnoles » ont parcouru les cases de nos séries préférées avec il est vrai, des bonheurs divers ! Pour un Michel Vaillant à la réussite flamboyante, combien de séries ont connu des sorties de route bien plus difficiles ! Il n’empêche qu’aujourd’hui encore le genre semble encore faire recette, du moins si l’on en juge par le beau succès rencontré notamment par les éditions Paquet avec la collection Calandre.

Après le succès de celle consacrée à l’aviation (Cockpit sous la houlette de Romain Hugault) l’éditeur suisse conforte sa "pole position" avec une collection exploitant le créneau des moteurs à quatre temps. L’aventure née à partir des enquêtes auto de Margot réalisées par Olivier Marin, un passionné de BD et de vieilles voitures, s’apparente aujourd’hui à une belle success story pour le petit éditeur [1] . Ce succès a généré d’autres titres et de nombreux projets sur lesquels reviennent Pierre Paquet et le dessinateur dans des entretiens conduits (fort prudemment) par Frédéric Bosser.

Côté poids lourds, dBD profite de l’opportunité fournie par la réédition de l’album mythique des années Pilote, Clopinettes de Gotlib et Mandryka, pour provoquer une belle rencontre entre ces deux vieux routiers de l’humour et du non sens. À lire pied au plancher !

Simon Hureau ; lui, préfère plutôt emprunter les départementales. Sa dernière livraison, Intrus à l’étrange, a pour cadre une petite bourgade de province et témoigne une fois de plus du talent et du regard très personnel de l’auteur fétiche de la Boîte à bulles.

Sur la voie de garage, on retrouvera Henri Filippini, indispensable mémoire de la BD francophone, qui revient sans complaisance sur l’aventure de Pif, un exemple de dérapage éditorial qui ne fut pas sans conséquence pour l’un des personnages les plus emblématiques de la BD d’expression française.

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

dBD, un peu partout sur la route de vos vacances, numéro double 10 €.

[1À noter qu’en accompagnement de la revue, un album collector de la série Calandre est offert avec ce numéro de dBD en circulation jusqu’à la fin du mois d’août !

 
Newsletter ActuaBD