Avis d’un libraire

23 juin 2011 par Yellow.S
  • Oui, je dirais même plus, ces rapprochements font penser à l’industrie "tout court", et si c’est pour réduire la voilure de la surproduction et gagner ainsi en visibilité pour les auteurs restants, ce sera une bonne chose.
    Les petits éditeurs, découvreurs de talents ? Si on veut, mais ils sont en principe incapable de les garder, les payant mal, ou peu, et sans la nécessaire transparence comptable ou la sécurité financière qu’offrent les plus grands groupes, donc la transhumance de ces talents vers les grands groupes a toujours été et sera toujours d’actualité.
    Le reste de leur production, à ces (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.