Le festival de Colomiers, cette « Angoulême du sud ».

21 novembre 2011 par LP
  • C’est vraiment dans ce genre de manifestations qu’on s’aperçoit combien est distinct le monde du récit en images de celui de l’affiche et de la scénographie.
    Que reste t-il de la BD, dans ces "produits dérivés" revisités par des artistes graphiques non narratifs ? Un immense fossé que seul un discours artistico-pédant peut habiller de couleurs tristes et froides, cherchant arbitrairement à réunir ce qui est inconciliable...
    Rien n’a changé depuis l’ère du "Pop Art" et des ses "Zim boum plaf !" 4 par 3, en (...)

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.
Newsletter ActuaBD