Maurane Mazars, le Prix Révélation d’Angoulême 2021

20 février 2021 par Milles Sabords
  • Je dirais plutôt que nous sommes dans une édition de niche. Les éditeurs cherchent sans cesse de nouveaux marchés pour faire face à la surproduction qu’ils entretiennent pourtant savamment depuis des années. C’est l’histoire du chien qui se mord la queue. Le Lombard a réduit sa production et creuse de plus en plus le sillon "tendance" de la BD. Mais les modes, comme toutes les modes, sont éphémères.

Modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Recevez gratuitement les infos BD par e-mail
Cliquez ici.