Interviews

Angoulême 2022 : Zuzu pense aux Beaux Jours [INTERVIEW]

Par Marlene AGIUS le 23 mars 2022                      Lien  
Adieu au trait saccadé, lourd d'encre et de sens. La nouvelle Zuzu manie la couleur dans un nouvel album qui saura combler les anciens fans et les nouvelles recrues. Au Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême, elle nous a parlé de son avancée dans son monde sublime et grotesque.

Zuzu, nouveau talent de la bande dessinée italienne, a le syndrome de l’imposteur. C’est pourtant à juste titre que son premier ouvrage était en selection officielle du FIBD. Cheese, qui avait déjà reçu le Prix Révélation au Festival de Lucca en 2019, est aujourd’hui traduit en français et publié chez Casterman.

Angoulême 2022 : Zuzu pense aux Beaux Jours [INTERVIEW]
Cheese - Zuzu © Coconino

"Les festivals sont toujours drôles, mais ils contrastent tellement avec la vie solitaire d’auteur ! C’est étrange de voir que les lecteurs existent réellement et que ton œuvre puisse devenir un objet à récompenser", nous dit l’autrice salernoise.

Celle qui se fait appeler Zuzu (de son vrai nom Giulia Spagnolo), et vit sa "vie solitaire d’auteur" à Rome, après avoir vécu à Bologne. Elle publie Cheese en 2019 chez Coconino, sous l’égide de Gipi, en tant que suite de son mémoire de licence.

Cheese - Zuzu © Casterman

"Bologne, c’est un lieu plein d’auteurs de BD. Rome, au contraire, est une ville gigantesque... C’est important de connaître d’autres artistes pour ne pas se sentir aliéné, mais le huis-clos bolognais faisait tourner toutes mes conversations autour de la création. Je déteste la solitude et j’aime travailler avec d’autres auteurs, mais j’essaye quand même de m’extraire de ces milieux", continue-t-elle.

"Bologne, c’est une ville qui te poursuit : une fois qu’on y a vécu, on devient Bolognais aux yeux de tous ! J’y ai aussi fait cette année une expo dans un atelier de sérigraphie, la Stamperia Squadro. Voir toutes mes planches tapisser les murs, c’était comme voir des affiches WANTED des grands criminels."

Cheese - Zuzu © Casterman

"Après avoir fait l’expérience des "Fumetti nei musei", je me suis rendue compte de cette difficulté à vivre les expositions comme des espaces normaux où l’on est libre de choisir ce qu’on veut aimer ou comprendre. Avant cette initiative, je pense que la BD était vue comme quelque chose de grand public, et donc inadaptée aux musées."

Pour sa première fois, au Festival de la Bande Dessinée d’Angoulême, Zuzu dédicace presque tous les jours, frénétiquement. Aussi ne se sent-elle ni vraiment à sa place, ni vraiment en embarras : "J’essaye de ne pas y penser. C’est une façon de me protéger des désillusions, je crois", dit-elle.

Son prochain livre, déjà publié chez Coconino, devrait être édité cet été chez Casterman. Les Beaux Jours (Giorni Felici), raconte l’histoire de Claudia, une actrice en devenir. Au cœur de la BD, un texte : celui de Samuel Beckett, le monologue de Winnie dans "Oh les beaux jours" (Happy Days) pièce de théâtre créée à New York en 1961, et qui prête son nom à la BD.

Giorni Felici - Zuzu © Coconino

"Mon nouvel album a un nouveau style graphique et une histoire très différente du premier", dit-elle. "J’avais besoin de ce changement  ; j’ai changé et mon style doit changer avec moi."

Giorni Felici - Zuzu © Coconino

"J’avais trouvé le personnage de Claudia avant de trouver un texte à lui faire répéter. J’ai une tante actrice, et j’en ai profité pour lui demander des idées de monologues parmi lesquelles j’ai trouvé celui de Winnie dans Les Beaux Jours.. Pendant le confinement, je l’ai trouvé en PDF, et je ne m’attendais pas à ce que mon histoire soit aussi influencée par cette pièce. Entre la ritualité obsessive du personnage et la recherche du bonheur, on dirait un genre de conte triste."

Giorni Felici - Zuzu © Coconino

Si Les Beaux Jours s’écartent un peu de Cheese, ça ne change rien au fait que les deux soient des œuvres-clés du "nouveau Coconino" après l’avènement du nouveau directeur éditorial Ratigher qui succède à son fondateur, Igort. Ratigher trouve le terme "mago" pour décrire un auteur qui en accompagne un nouveau dans l’élaboration de son ouvrage. C’est ainsi que Zuzu grandit sous l’aile du mago Gipi.

Certains verront dans ce trait "Gipinesque" qui définit une nouvelle génération d’auteurs, comme dans le Romanzo Esplicito de Yole Signorelli (alias Fumetti Brutti), une révolte alternative contre un courant plus mainstream. Pourtant, si les albums de Zuzu sont publiés chez Casterman, c’est bien qu’il y a là une volonté globale de renouveau et une place de choix pour les jeunes sur une scène toujours plus ouverte.

En s’écartant du réalisme, son style lâché permet une expression aiguë des malaises de ses personnages. En parlant de Julie Doucet, Grand Prix de la ville d’Angoulême 2022, Zuzu raconte : "J’ai lu "My New York Diary" quand j’étais encore à l’Université. C’était une des premières autobiographies en BD que je lisais, avec un trait aussi lourd, parlant de choses aussi légères. Ça m’a marquée". Il semblerait que Zuzu s’en soit inspiré en faisant le contraire.

Giorni Felici - Zuzu © Coconino

L’essentiel de ce nouveau livre, dont nous n’éventerons pas ici l’intrigue complète, reste ce monologue à la parole incessante, pitoyable et touchante d’un personnage qui s’entraîne à se duper lui-même. "Même si j’adore Cheese, je suis plus fière encore des Giorni Felici. Le premier était un travail d’étudiant, celui-ci est un projet que j’ai réussi à mener à terme de manière indépendante."

Giorni Felici - Zuzu © Coconino

Un autre projet à venir ? "Pas tout de suite, dit-elle en riant, les yeux au ciel. Je viens de me vider de 500 pages ! Bientôt viendra la phase critique de devoir trouver une autre histoire à tout prix".

Nous l’attendons impatiemment.

Propos recueillis de l’Italien par Marlene Agius

(par Marlene AGIUS)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN :

Casterman ✏️ Zuzu à partir de 13 ans Autobiographie Italie 🏆 Sélection officielle Angoulême 2022 🛒 Acheter 📖 Feuilleter  
Participez à la discussion
5 Messages :
PAR Marlene AGIUS  
A LIRE AUSSI  
Interviews  
Derniers commentaires  
Agenda BD  
Newsletter ActuaBD