Barakamon 1- Par Yoshino- Ki-Oon

3 décembre 2012 0 commentaire
  • Seishû Handa, jeune calligraphe japonais présente un talent très prometteur.
    Lors d'une remise de prix, le directeur d'un musée qualifie son œuvre de quelconque, sans la moindre profondeur. Ce jugement le blesse, provoquant une profonde rancœur. Au quart de tour, il brutalise son supérieur sans songer aux représailles. Les sanctions sont immédiates.

À vingt-trois ans, Seishû Handa peut être fier : ses œuvres figurent dans bon nombre d’expositions. Brun ténébreux, particulièrement doué, il ne supporte cependant guère les jugements sur ses qualités de calligraphe. Pourtant, un directeur le remet à sa place et le critique vertement. Susceptible , Seishû Handa frappe violemment son aîné qui bascule à la renverse...

La forte tête mérite d’être punie, et Seishû est contraint à expier sa faute sur une petite île de villageois, loin de ses terres surpeuplées. Loin des siens, il peut faire le point. Ce voyagei le poussera à comprendre ses réactions agressives et favorisera sa rencontre avec une fillette qui est son antithèse.

Barakamon 1- Par Yoshino- Ki-Oon

D’un côté un jeune homme aigri et triste, de l’autre une petite fille pétillante de vitalité, qui ne se départit jamais de sa bonne humeur. Commence dès lors, une forme d’enchantement, une prise de conscience réelle dans le cœur de Seishû qui constate qu’il est parfois plus simple de s’accorder avec un sourire qu’à coups d’idées noires.

Sasuki Yoshino nous décrit la complexité du comportement humain. Il dresse le parcours parsemé d’embuches, de larmes et de remise en question d’un jeune artiste. Un contraste marqué par une sensibilité profonde et humaine alternant les phases sérieuses et les séquences burlesques.

Le trait est proche de la série Bakuman, écrit par Tsugumi Oba, qui relate les exploits d’un jeune lycéen cherchant à devenir mangaka contre vents et marées.

Sasuki Yoshino s’est investi pôur créer des personnages remplis d’émotion, aux traits fins et harmonieux. Dommage pour le manque de détails en arrière-plan, laissant d’énormes blancs fort décevants.

Côté scénario, le lecteur se laissera facilement emporter par la gaieté omniprésente de la petite chipie Naru, de ses grands yeux ronds et de son sourire angélique. Le second tome de Barakamon sortira peu avant les fêtes. Un rendez-vous attendu !

(par Marc Vandermeer)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet ouvrage sur Amazon

  Un commentaire ?