Quelques heures - Par Joel Orff (trad. Gabriel S. Colsim) - Éditions çà et là

12 février 2020 0 commentaire
  • Un homme voit un jour débarquer sa fille adolescente alors qu'il ne connaissait pas son existence. La situation est pour le moins embarrassante. Les deux s'apprivoisent peu à peu, apprenant à se connaître et même à s'apprécier. Mais cette relation peut-elle durer ? Joel Orff livre un récit tout en retenue et en non-dits, évoquant la construction d'un lien père-fille contrarié.

Bob, chauffeur de taxi et auteur de bandes dessinées, vit comme un célibataire endurci. Il sillonne Minneapolis pour pouvoir payer son loyer, dessine quand il a le temps et se laisse avoir au poker pour faire plaisir à ses collègues. Cette routine est un jour brisée par la lecture d’une simple carte postale, porteuse cependant d’une nouvelle inattendue. Bob est père depuis des années, sans le savoir. Et sa fille va arriver chez lui sous peu !

Quelques heures - Par Joel Orff (trad. Gabriel S. Colsim) - Éditions çà et là
Quelques jours © Joel Orff / Éditions çà et là 2020

Casey, qui donc est la fille de Bob, débarque plus rapidement que prévue. Jeune adolescente plutôt farouche et envoyée là par une mère quelque peu instable, elle manifeste clairement ne pas avoir choisi de venir. Mais, contre toute attente, elle est chez Bob, qui n’a d’autre possibilité que de la nourrir et l’héberger tout en continuant à travailler.

Débute alors une observation réciproque. Chacun se sentant remis en cause dans ses habitudes, il faut à la fois réfléchir à la situation et tenter de construire une relation. Bob fait de son mieux pour mettre Casey en confiance, lui qui n’avait jamais songé à être père. Conversations, repas, sorties, activités... Il déploie des trésors d’imagination et de diplomatie pour briser la glace et rassurer la jeune fille.

D’abord rétive, celle-ci se laisse amadouer. Ce père inconnu qui vit en solitaire la surprend. Il n’est pas comme sa mère le lui a décrit. Attentionné malgré quelques maladresses, il sait se rendre aimable. Il l’intrigue aussi, notamment par son talent de dessinateur. Le père et la fille parviennent donc, peu à peu, à s’apprivoiser. Mais quel peut-être l’avenir d’une telle relation ?

Quelques jours © Joel Orff / Éditions çà et là 2020

Joel Orff ne répond évidemment pas directement. Il prend son temps et réserve des surprises. Il préfère surtout décrire par le menu la construction du face-à-face entre Bob et Casey. Par petites touches, il dresse les portraits de deux timides - le titre original de Quelques heures et Twice Shy - et trace l’esquisse de deux vies. Se concentrant sur la relation père-fille, il en fait autant un enjeu narratif qu’un moyen d’évoquer la difficulté, plus globale, de communiquer avec son prochain.

Le dessinateur mise sur la sobriété. Qu’il s’agisse de l’histoire, des dialogues ou du graphisme, la simplicité est de rigueur. Comme si l’esbroufe ou le spectaculaire risquait de briser le lien ténu qui se tisse entre Bob et Casey. Pourtant, l’évolution des sentiments est palpable et les deux personnages deviennent vite attachants. Il en faut peu, quand l’écriture est subtile, pour donner à comprendre l’humain.

Joel Orff distille dans son ouvrage une certaine mélancolie. La relation entre le père et la fille est-elle fatalement vouée à l’échec ? Le ton pourrait le laisser croire. Pourtant, Quelques heures n’est pas un livre triste. Il montre que deux êtres peuvent se rencontrer, au sens fort du terme, malgré les obstacles, et que l’incommunicabilité peut être dépassée.

Quelques jours © Joel Orff / Éditions çà et là 2020

(par Frédéric HOJLO)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Quelques heures - Par Joel Orff - Éditions çà et là - édition originale : Twice Shy, Alternative Comics, 2019 - traduction de l’anglais (États-Unis) par Gabriel S. Colsim - lettrage par Hélène Duhamel & Marthe Pequignot - 16 x 22 cm - 136 pages en noir & blanc - couverture souple, broché - parution le 17 janvier 2020.

Consulter le site de l’auteur & lire quelques pages de l’ouvrage.

Lire également sur ActuaBD :
- Serge Ewenczyk : « La scène anglo-saxonne est selon moi la plus intéressante au monde »
- Au fil de l’eau - Joel Orff - Editions çà et là
- Nuits blanches - Joel Orff - Editions çà et là

  Un commentaire ?