Birdmen – Par Yellow Tedabe – Vega

9 avril 2020 0 BD d’Asie par Jérôme BLACHON
  • Tout commence d'une façon assez classique : deux collégiens, Eishi Karasuma et Mikisada Komoda, trainent leur peine et leur déprime dans les parcs de Tokyo. Ils n’aiment pas l’école, n’ont aucun succès avec les filles… Jusqu’à un accident grave qui va les mettre aux portes de la mort. A leur réveil, un curieux dessin en forme d’aile orne leurs omoplates. Ce n’est que le début des surprises…
Birdmen – Par Yellow Tedabe – Vega
Un héro bien dans sa peau...
© Yellow Tadabe / Vega

La rumeur parle d’un homme-oiseau noir qui aurait été vu dans le ciel de Tokyo, mais également dans d’autres endroits du Japon. Ce n’est pas vraiment la préoccupation d’Eishi et de Mikisada, plus occupés à sécher les cours et essayer de se lamenter sur leur futur, convaincus qu’ils sont destinés à un avenir de looser. Il faut avouer qu’ils ne font rien pour changer les choses…

La rencontre avec Tsubame et Rei, deux autres collégiens, et surtout l’accident de bus, va changer à jamais leur vie. En se concentrant, les marques de leur dos se transforment en ailes ! Loin de pouvoir voler, ils cherchent plutôt à comprendre ce qui s’est passé au moment de l’accident, et ce qui leur arrive.
La rencontre avec le fameux homme-oiseau va apporter quelques réponses mais va surtout soulever de nombreuses autres questions.

Les protagonistes. Ca manque de filles non ?
© Yellow Tadabe / Vega

Yellow Tadabe nous propose la mise en place d’une histoire assez classique de jeunes ados perdus à qui il arrive quelque chose d’extraordinaire qui va changer leur vie, mais aussi, forcément, leur donner de nouvelles responsabilités. Ça ne vous rappelle rien ? Remplacez les ailes par des toiles d’araignée, Tokyo par New York. Et, au passage, le personnage principal, après son « évolution », n’a plus besoin de lunettes... Ok, nous y sommes.

Pourtant, malgré l’effet « déjà vu », c’est un véritable plaisir que de voir ces jeunes tergiverser sur ce qui leur arrive, conjecturer sur les véritables intentions de l’homme-oiseau et, au final, se construire. Il en était d’ailleurs de même dans les premiers épisodes de Spider-man où Peter Parker cherchait non seulement à comprendre ce qui lui arrive mais également les limites de son nouveau pouvoir.

L’originalité vient de la personnalité des protagonistes et en particulier d’Eishi qui n’accepte pas d’emblée le rôle que l’homme-oiseau semble vouloir leur faire jouer.

Toutefois, ce tome reste la mise en place d’une histoire prometteuse. Les dernières pages ouvrent sur une dimension nouvelle qui, espérons-le, apportera de la profondeur au scénario et pas une dose de « n’importe quoi », ce qui est toujours à craindre…

Rencontre avec l’homme-oiseau
© Yellow Tadabe / Vega

(par Jérôme BLACHON)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:

Cultura BDFugue FNAC Amazon