Duellistes : Knight of Flower T1 & T2 - Par Mai Nishikata - Akata

20 mai 2019 0 commentaire
  • Après « GAME - Entre nos corps », les éditions Akata continuent d'explorer l’œuvre de Mai Nishikata avec ce manga en cinq tomes, rendant un bien bel hommage à des grands classiques comme « Lady Oscar » et « Utena ».
Duellistes : Knight of Flower T1 & T2 - Par Mai Nishikata - Akata

Découverte en France avec un titre érotique, débuté en 2015, surfant sur les succès du genre comme Cinquante nuances de Grey, Mai Nishikata n’en est cependant pas à son premier essai : elle a débuté sa carrière de mangaka en 2008. Grâce au beau succès de Game en France, Akata décide, comme c’est souvent le cas avec un mangaka qui marche bien, d’éditer une de ses anciennes œuvres, tout public.

Publié au Japon entre 2010 et 2011, dans le célèbre magazine shôjo Hana to Yume de Hakusensha (Fruits Basket, Skip Beat !, Yona : Princesse de l’aube), Duellistes reprend plusieurs codes du genre de la Rose : la noblesse, le statut social, le devoir, les duels à l’épée et le travestissement, des thèmes chers à Lady Oscar, mais à l’image d’Utena, transposés dans un univers lycéen plus ou moins réaliste.

© 2010 Mai Nishikata / HAKUSENSHA

Depuis des générations, les membres du clan Kurono sont au service du consortium Ôtori. Ran Kurono, 16 ans, en tant qu’apprenti Premier Chevalier, ne quitte ainsi jamais Sei Ôtori, la jeune héritière de la famille, et la protège en tant que garde du corps.

Toujours habillé impeccablement, tel un majordome aux manières distinguées et irréprochables, il forme avec sa maîtresse un duo qui force l’admiration et le respect de tous les élèves de leur académie, une école qui n’accueille pourtant que l’élite de la haute société japonaise.

Cependant Ran doit aussi faire face à des rivaux, les Douze Chevaliers, choisis parmi les plus grandes familles, qui sont autorisés à le défier en duel afin de lui ravir son titre. Ran et Sei ignorent leurs identités et font leurs connaissance au fur et à mesure de leur machination qui visent à s’emparer du titre de Premier Chevalier, un statut qui permet de contrôler une partie du consortium Ôtori.

© 2010 Mai Nishikata / HAKUSENSHA

Enfin, pour pimenter le tout, le duo peut compter sur le fiancé officiel de Sei, Ibara, un jeune garçon négligé qui préfère sécher les cours et vivre dans l’insouciance. Ibara n’a aucun intérêt pour ces luttes de pouvoir, mais Ran pique sa curiosité car leur personnalité s’oppose en tout. Ce trio aboutit évidemment à un triangle amoureux, figure incontournable du genre.

On retrouve ici avec plaisir le trait fin et vif de la mangaka, en particulier ses jeux de regard pénétrant qui ont fait le succès de Game. L’histoire avec son intrigue de « jeu de palais », ses personnages tiraillés entre leur devoir et leur désir, une jolie romance, plutôt maline, se révèle une bonne surprise et nous sommes déjà curieux de lire la suite.

© 2010 Mai Nishikata / HAKUSENSHA

(par Guillaume Boutet)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Duellistes : Knight of Flower T1 & T2. Par Mai Nishikata. Traduction Yuki Takiichi. Éditions Akata. Sortie le 14 mars 2019 & le 9 mai 2019. 192 pages. 6,99 euros.

Acheter le tome 1 sur BD Fugue, FNAC, Amazon.

Acheter le tome 2 sur BD Fugue, FNAC, Amazon.

GAME - Entre nos corps - sur ActuaBD :
- Lire la chronique du tome 1
- Lire la chronique des tomes 2 & 3

  Un commentaire ?