Newsletter ActuaBD

En 2021, Astérix part en voyage

  • Dans le « Journal du Dimanche » d’aujourd’hui, Jean-Yves Ferri annonce se préparer à la sortie du 39e Astérix le 21 octobre prochain. Comme il est de tradition (un album sur deux, Astérix et Obélix partent en voyage), nos deux héros préparent leur sac. Pour où ? Rien n’est révélé, les éditeurs d’Astérix continuant à faire leurs cachoteries habituelles. Très attendu, ce nouvel album du Gaulois devrait permettre de porter haut le flambeau de la BD dans les librairies du monde entier cette année.

On peut cocher les cases : Astérix et Obélix ont visité La Gaule, la Germanie, l’Italie, l’Egypte, l’Angleterre, la Grèce, l’Espagne, la Corse, l’Afrique du nord, la Suisse, la Belgique, le Moyen-Orient, l’Atlantide, l’Écosse, l’Inde et le Nouveau Monde. Alors où ?

Dans la planche qui nous est montrée dans le Journal du Dimanche, Panoramix, passablement endormi, se réveille en sursaut ayant reçu un appel médiumnique d’un vieil ami qui l’appelle à l’aide.. L’allusion à Tintin au Tibet est suffisamment marquante (on y retrouve l’échiquier...) pour que ce ne soit pas un hasard. Et si un album au Tibet offrait aux héros une pérégrination sur la Route de la soie ? Pourquoi pas. Historiquement, des échanges ont bien eu lieu entre empires romains et chinois. Dans son interview au JDD, Jean-Yves Ferri, le scénariste de l’album déclare : « On peut dire que ce pays n’existe pas aujourd’hui en tant que tel  » .
La situation pourrait correspondre à celle du Tibet aujourd’hui province dite autonome de la République populaire de Chine. Cependant d’autres territoires connaissent des situations équivalentes, Sahara occidental, Haut Karabakh, Taïwan, …

En 2021, Astérix part en voyage
La double du JDD

Interviewé par ailleurs sur la radio RTL, le scénariste laisse songeur en précisant que la planche en question : « n’est même pas une page de l’album, mais une page bonus, qui annonce un petit peu ce qui va se passer…  » Pour rajouter à la confusion, l’exclamation de Panoramix est cachée par un cartouche « confidentiel » pour ne pas « divulgacher ». Dans le JDD, il explique : « le druide crie quelque chose de très précis qui aurait pu vous mettre sur la piste… ».

Un album sans Uderzo

Le voyage est l’occasion de collectionner les stéréotypes pour mieux les détruire, dans la plus pure tradition d’un René Goscinny, né à Paris puis ayant émigré à l’âge de deux ans en Argentine pour y vivre 17 ans durant avant d’aller à NewYork et ne revenir vivre en France que grâce à un job décroché en Belgique. « J’aime bien les étrangers : j’ai été étranger moi-même pendant longtemps » déclarait-il. On comprend pourquoi.

Ferri vivant dans l’Ariège et Didier Conrad, le dessinateur, aux États-Unis, les auteurs en titre d’Astérix sont en télétravail depuis bien longtemps avant le confinement. La fin des crayonnés est annoncée pour janvier et l’encrage pour fin juin. Mais cet album a un goût étrange puisque c’est le premier pour lequel Albert Uderzo -qui avait été mis au courant du sujet- n’a pas pu apporter ses critiques puisqu’il est allé rejoindre son ami Goscinny dans l’Olympe des grands créateurs le 24 mars dernier. Sic Transit Gloria Mundi, dirait Jules.

Une rentrée très gauloise

Entre le journal et la radio, c’est le futur proche qui se dessine. Ainsi, on comprend que s’il faut une autre star gauloise en cette rentrée, ce sera sans doute Idéfix dont la série animée sera diffusée par France Télévision à partir de Septembre. Ce sujet-là est développé dans le JDD, alors que pour la bande dessinée, Jean-Yves Ferri annonce sur RTL que le petit chien sera aussi du voyage : « il aura même un rôle important. »

Voilà une communication qui semble savamment orchestrée pour une licence en bonne forme. En encadré dans le JDD, Céleste Surugue, directeur général des éditions Albert René annonce que les ventes d’albums de fond de la série étaient en progression en 2020, s’établissant à 750 000 exemplaires et notamment Astérix et la Transitalique paru en 2017 où un personnage portait le nom de Coronavirus. En confidence à RTL, Jean-Yves Ferri ajoute que le nouvel épisode ne parlera pas de pandémie : « J’ai parié sur le fait qu’on en soit sorti, mais il y a quand même forcément quelques allusions. »

Toujours à la radio, le scénariste prédit « Un titre qui donne envie ». Reste environ 290 jours pour lever le voile petit à petit.

Sur la page du Journal du Dimanche, la destination des Gaulois est caviardée d’un tampon "confidentiel". La scène ressemble étrangement à celle, inaugurale elle-aussi, de "Tintin au Tibet".

Voir en ligne : Ecouter l’interview de Jean-Yves Ferri sur RTL

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

(par Laurent Melikian)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Illustrations © Les Éditions Albert-René - René Goscinny, Albert Uderzo, Jean-Yves Ferri, Didier Conrad.

 
Participez à la discussion
21 Messages :
  • Oui, la référence à tintin au Tibet est évidente ! L’ami lointain de Tintin est le chinois Tchang. L’ami lointain de Panoramix est probablement chinois. Un album qui se passerait au Tibet ne serait pas un bon calcul commercial. Pour tenter d’atteindre le marché chinois, parler du Tibet, c’est pas très diplomate. Et la Chine est au centre de l’actualité aujourd’hui. On devine déjà des blagues avec "Empire (romain) du milieu"…

    Répondre à ce message

    • Répondu par Laurent Melikian le 3 janvier à  17:35 :

      Astérix a été publié officiellement pour la première fois en Chine en 2013. Apparemment sans rencontrer de succès conséquent. De plus le 18 décembre 2020, Gilles Lelouch qui doit interpréter Obélix dans "Astérix et l’Empire du milieu" sous la direction de Guillaume Canet a déclaré dans L’Obs que le tournage n’aura pas lieu en Chine comme prévu "Pour plusieurs raisons, politiques surtout".
      Il est semble donc peu probable que les états d’âmes du Président Xi Jinping puissent influencer les scénario du prochain album.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 3 janvier à  19:54 :

        Merci pour ces précisions qui éclairent différemment votre article. Alors, peut-être un Astérix au Tibet.

        Répondre à ce message

  • En 2021, Astérix part en voyage
    4 janvier 07:37, par Philippe Tomblaine

    La double référence à Tintin au Tibet et Tchang me semble être uniquement un clin d’œil scénaristique, indiquant que nos héros vont aller secourir un ami lointain, dont le nom fait - peut-être... - précisément l’objet de ce caviardage (voyons toutefois que ce mot mystère ne semble rien dire à Astérix et Obélix). Dans l’interview du JDD, Ferri précise aussi que le pays recherché peut être atteint par bateau, même si les Gaulois s’y rendront, eux, par voie terrestre. Ce pays n’est pas visitable aujourd’hui, car probablement en "zone à risques". Enfin, la présence de Romains indiquent que nous restons fort probablement dans les limites l’Empire. Et je vois mal deux projets parallèles (un film sur le sujet chinois et un album tibétain) se marcher sur les pieds. Je parierai donc plus sur l’Afrique du Nord (Cyrénaïque, etc.)... Tout ceci n’étant bien sûr qu’hypothèses !

    Répondre à ce message

    • Répondu le 4 janvier à  07:51 :

      Et n’oublions pas non plus les origines de Ferri...

      Répondre à ce message

      • Répondu le 4 janvier à  09:30 :

        Les origines de Ferri ? Vous avez des infos ? Il est tibétain ? Chinois ? Nord-africain ?

        Répondre à ce message

        • Répondu le 4 janvier à  11:53 :

          Il est né en Algérie. Ca n’aura peut-être aucun lien avec le prochain Astérix, mais un commentaire faisait part d’une épopée possible en Afrique.

          Répondre à ce message

        • Répondu par Philippe Tomblaine le 4 janvier à  13:06 :

          Ferri est né en Algérie.

          Dans l’article, une erreur à modifier :
          Céleste Surugue est bien LE directeur général des éditions Albert René.

          Répondre à ce message

          • Répondu le 4 janvier à  14:23 :

            Il est né en Algérie française et donc il va faire un scénario qui se déroule en Afrique du Nord mais qui démarre comme Tintin au Tibet ? C’est nauséabond, stupide ou les deux ?

            Répondre à ce message

            • Répondu le 4 janvier à  21:07 :

              Ah ça, voyez avec M. Tomblaine, c’est lui qui émet des hypothèses partant de Tintin au Tibet pour arriver en Afrique du Nord.

              Répondre à ce message

  • Le plus intéressant avec Astérix aujourd’hui, c’est l’attente.
    Toujours la même méthode : en dire le moins possible et faire patienter jusqu’au 21 octobre. Mais au final, on découvre qu’il n’y avait pas grand chose à dire parce que pas grand chose à lire.

    Répondre à ce message

    • Répondu par Laurent le 5 janvier à  11:36 :

      La seule question que je me pose sur cet album est de savoir si je vais l acheter. Parce que j’aime Astérix dont je suis collectionneur.

      Répondre à ce message

      • Répondu le 5 janvier à  20:11 :

        Faites-le vous offrir ! Vous l’aurez dans votre collection et avec votre argent, vous vous offrirez une autre bande dessinée.

        Répondre à ce message

  • Ils sont tjrs en voyage. tres attachés à leur village, les chroniques de la vie de village d’asterix sont assez peu nombreuses. Ce village résiste à l’envahisseur mais ils se balade dans l’empire comme si ils n’avaient rien à dire sur leur propre mode de vie. comprenne qui pourra ?

    Répondre à ce message

    • Répondu le 7 janvier à  12:28 :

      Ils voyagent un album sur deux. Vous devriez réviser ces classiques !

      Répondre à ce message

      • Répondu le 8 janvier à  09:33 :

        nous avons à faire à un "politique"..rien que les 6 premiers se déroulent en dehors du village...? la reciproque est vraie : revoyez vos classiques.

        Répondre à ce message

        • Répondu le 9 janvier à  12:05 :

          Le premier se situe au village entouré par les camps romains. Leur village, c’est la gaule. À partir du combat des chefs, il y aune alternance entre le village/gaule et un pays étranger. La règle n’a pas été conceptualisée au premier tome, mais a été formalisée par Goscinny plus tard. Astérix n’est pas un truc pré-formaté pour faire une série pour la Tv ou une plateforme.

          Répondre à ce message

          • Répondu le 22 janvier à  15:09 :

            Je vois....mais si le village resiste à l’envahisseur cela implique : hors du village ce n’est plus la gaulle c’est empire romain...juste un probleme de semantique..Vous admettrez qu’il y a peu de chronique du village (vie de village) dans asterix.

            Répondre à ce message

  • En 2021, Astérix part en voyage
    8 janvier 11:26, par Karl

    Et pourquoi pas la Californie ?! On voit le "C", on devine la pointe du "A" et pour finir il y a
    les dernières lettres "I" et "E" !!!
    Je peux même vous dire ou l’aventure va se passer... Los Angeles !
    Regardez le bandeau "CONFIDENTIEL" en travers...
    comment ne pas penser à "L.A. Confidential", le film !
    En plus, Conrad habite sur place ! Aucun problème pour les décors.

    Répondre à ce message

    • Répondu par pascal le 21 mars à  07:26 :

      S’ils peuvent y aller à pied, ce n’est pas la Californie ! Quant à l’Algérie c’est pas logique, il suffit de prendre le bateau à Massiilia !

      Répondre à ce message

  • En 2021, Astérix part en voyage
    8 janvier 12:19, par Max

    En tout cas, Obélix n’est pas très bien maîtrisé à la première case, et vraiment très laid à l’avant dernière. Ca n’augure rien de bon.

    Répondre à ce message

Newsletter ActuaBD