L’humour stratosphérique de Marion Montaigne : un Fauve d’or en apesanteur ?

23 janvier 2018 0 commentaire
  • "Dans la combi de Thomas Pesquet" est l'un des best-sellers de l'année 2017 et pourrait bien décrocher le Fauve d'or à Angoulême, tant l'album de Marion Montaigne fait l'unanimité !

Ce n’est pas tous les ans qu’un pur album humoristique se retrouve dans la short-list des dix albums encore en lice pour le Fauve d’or à Angoulême. C’est pourtant le cas en 2018, où à côté d’œuvres très sombres comme La Terre des fils, de Gipi, on retrouve Dans la combi de Thomas Pesquet, de Marion Montaigne.

Est-ce une surprise ? Pas tellement. Marion Montaigne est une habituée de la sélection officielle d’Angoulême où elle avait déjà reçu en 2013 le Prix du public pour le tome 2 de Tu Mourras moins bête.

L'humour stratosphérique de Marion Montaigne : un Fauve d'or en apesanteur ?

La capitale charentaise lui consacre d’ailleurs actuellement une belle exposition, ce qui s’impose comme une évidence, comme le remarque D. Pasamonik :
« S’il fallait une femme –une seule ?...- dans les expositions d’Angoulême, le nom de Marion Montaigne s’impose naturellement. D’abord parce qu’avec le feuilleton quotidien « Tu Mourras moins bête… mais tu mourras quand même ! », depuis 2016 sur Arte, tiré de la BD éponyme (Ed. Delcourt), l’autrice a atteint un seuil de notoriété véritablement « grand public ». Ensuite, avec sa présence sur son blog, dans ses livres et ses vidéos, elle prend les choses sérieusement avec humour en véritable humoriste, désacralisant la science et revitalisant l’envie de savoir grâce à des métaphores vivifiantes et un dessin drôle et spontané. »

Mais au-delà de son aura médiatique et de son œuvre fournie, que penser de son dernier opus ? Hé bien, il faut avouer qu’à sa lecture, on rigole vraiment et souvent. Ses Tu Mourras moins bête étaient déjà désopilants, mais il s’agissait d’histoires courtes. Arriver à tenir la durée sur plus de 200 pages constituait une autre paire de manches, et Miss Montaigne a relevé avec brio le défi, réussissant à maintenir un rythme continu.

En dépit d’un sujet sidéral, l’humour ne vole pas toujours très haut, avec un penchant assez prononcé pour les blagues scatologiques, mais cela marche très bien ! Marion Montaigne multiplie les anecdotes tirées de l’ensemble de l’histoire spatiale (avec une mention spéciale pour les running gags sur Youri Gagarine et Buzz Aldrin. Elle retrace l’ensemble du parcours de Thomas Pesquet, depuis sa sélection par l’Agence spatiale européenne jusqu’à son retour sur terre, en six chapitres (sa sélection, sa formation – sûrement la partie la plus réussie et la plus intéressante -, la mission Proxima, la vie dans la Station spatiale internationale, son retour sur Terre et l’après).

Très documentée et nourrie de ses entretiens avec l’astronaute, Marion Montaigne fait montre d’une belle maturité en amenant sa capacité de vulgarisation à un très haut niveau. Si un album humoristique mérite bien de décrocher la lune cette année, c’est sans conteste celui-ci !

(par Tristan MARTINE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

  Un commentaire ?