La Rafale T1 : Les Rails rouges - Par Cothias, Ordas et Winoc -Editions Bamboo

6 mars 2012 0
  • Tout comme naguère celle d'Algérie, la Guerre d'Indochine a longtemps été passée sous silence. Raison de plus pour s'intéresser à la dernière production du couple Cothias -Ordas qui, à travers leur dernier opus, a entrepris d'explorer cette période.

1948, alors que la France s’embourbe dans la Guerre d’Indochine, Frédéric Daguet, jeune ingénieur du Chemin de fer est chargé d’une étrange mission par la Légion Étrangère. On lui demande de participer à la mise en route d’un train blindé chargé de ravitailler les postes militaires situés de part et d’autre du Vietnam et de veiller à la sécurité des convois. Responsable de l’entretien de ce train particulier nommé La Rafale, l’ingénieur ex-militant communiste un peu désillusionné, va se retrouver au cœur d’un enjeu majeur tant pour les militaires français que pour les révolutionnaires vietnamiens bien décidés à saboter cette opération.

Pas farouchement militariste, le jeune français va très vite être tiraillé entre sa culture d’origine et le ’’Mal Jaune’’, une passion pour un pays dont il ne tardera pas à épouser les charmes et les excès. Épris d’une prostituée parisienne aux engagements politiques radicaux, Frédéric Daguet tentera de concilier ses sentiments pour une femme et pour un pays, qui lui devient de moins en moins étranger...

La Rafale T1 : Les Rails rouges - Par Cothias, Ordas et Winoc -Editions Bamboo

Patrice Ordas, un spécialiste du roman historique, collabore avec Patrick Cothias depuis plusieurs années. De Monsieur Nemo à Ambulance 13, L’Œil des Dobermans ou plus récemment Le Fils de l’officier, leur collaboration s’articule autour de contextes historiques précis et forts tout en suivant une orientation littéraire que confirment leurs aller et retour entre romans et récits BD.

Auteur de nombreuses séries à succès chez Glénat, dont le fameux cycle des 7 vies de l’Épervier, Le Vent des dieux ou Les Eaux de Mortelune Patrick Cothias a obtenu l’Alph’Art du meilleur scénario au Festival d’Angoulême en 1995. Toujours immergé dans des époques et des contextes précis, ses histoires s’inscrivent toujours dans des périodes historiques riches et parfaitement documentées.

La Rafale n’échappe pas à la règle. Basé sur des faits authentiques, ce récit jette un regard sans complaisance sur les différents acteurs en se greffant sur le destin d’un antihéros profondément humain et fragile. Loin de faire office d’historiens, les auteurs placent leurs héros dans l’Indochine française de l’immédiat après-Guerre, écartelés entre les exigences des puissances colonisatrices européennes vieillissantes et les premiers signes des luttes anti-coloniales annonciatrices de la Guerre froide, d’un monde bipolaire où le napalm et la guerre totale remplaceront assez vite le charme exotique des épopées romanesques.

Après un apprentissage à l’Institut Saint Luc de Bruxelles, Winoc a publié trois albums d’histoires policières régionales Les Pierres du Nord, et un album retraçant la vie de l’égyptologue Auguste Mariette. Pour Grand Angle il illustrera Cliff & Co, puis le 3e tome de Traffic, avant de rejoindre le projet de La Rafale. Servi par une mise en couleurs tout en nuances, le dessin de Winoc restitue avec fidélité l’ambiance des lieux et l’atmosphère oppressante du récit.

Avec ce premier tome, Les Rails rouges, le lecteur se retrouve dans un monde encore insuffisamment évoqué aussi bien au cinéma qu’en littérature, objet de bien des fantasmes et de bien des illusions.

Écrasé par le poids médiatique de la Guerre d’Algérie ou de la littérature issue de la guerre du Vietnam, version US, « l’Indo » a toujours fait figure de conflit de seconde zone. Cette guerre qui engagea plus de 70 000 soldats français de 1946 à 1954 reste la pierre angulaire d’une génération sacrifiée, mal aimée, laissée dans les oubliettes de l’histoire.

En revenant sur l’épisode inconnu de cette guerre oubliée, Cothias, Ordas et Winoc font revivre, à travers le prisme d’une fiction haletante et passionnante, les passions d’une poignée de gens engagés dans une lutte acharnée entre deux visions du monde. Une saga romanesque et violente dont on attend la suite avec impatience.

(par Patrice Gentilhomme)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

La Rafale © Grand Angle pour Bamboo Édition 2012 - Patrick Cothias, Patrice Ordas, Winoc

Commander ce livre chez Amazon

Commander ce livre à la FNAC

  Un commentaire ?