La percée d’un nouveau talent américain : Tillie Walden

25 février 2019 0 commentaire
  • Âgée d'à peine vingt-deux ans et comptant déjà plusieurs prix à son actif, Tillie Walden est une jeune prodige américaine au style sensible et aux revendications fortes. Son cinquième album "Dans un rayon de soleil" est un superbe récit de science-fiction, de romance et d'initiation aux confins de la galaxie
La percée d'un nouveau talent américain : Tillie Walden
Spinning, lauréat d’un Eisner Award en 2018

Tillie Walden n’a pas fini de faire parler d’elle. Déjà présente dans la sélection “Meilleur One Shot” des Eisner Award en 2016 pour I love this part, son autobiographie Spinning remporte, en 2018, l’Eisner Award du meilleur récit inspiré de la réalité. Durant quatre cents pages, elle raconte son quotidien écrasant de patineuse artistique de haut niveau, son homosexualité et son besoin vital de liberté.

Dans un rayon de soleil, son dernier album, traite des thématiques qui lui sont chères sous la forme insolite d’un récit initiatique situé dans l’espace.

Une planète aussi belle que dangereuse

Mia est une adolescente un peu perdue. À sa sortie de l’école, elle rejoint l’équipe d’Alma, spécialisée dans la restauration de ruines architecturales éparpillées dans le vide. Elle découvre son nouveau travail ainsi que le quotidien des membres de l’équipage. La promiscuité de la vie dans un vaisseau spatial et les parties de jeux de société en 3D favorisent son intégration.

Souvent, cependant, elle se perd dans les souvenirs de son adolescence passée dans un pensionnat de l’espace. Élève plutôt rebelle, elle était amoureuse de Grace, une jeune fille énigmatique dont elle a été séparée brutalement. Avec l’aide de ses amies, elle va tenter de retrouver son âme-sœur.

Ce superbe roman graphique de plus de cinq cents pages est un régal. Les premières images sont plutôt glaciales ; comme Mia, le lecteur doit trouver ses repères. Mais l’intérêt est vite créé par le mélange très bien dosé entre les éléments attendus et le traitement original de l’espace intergalactique. Dans ce monde, les vaisseaux spatiaux ressemblent à d’élégants poissons exotiques, les personnages se promènent sans scaphandre dans le vide intersidéral et admirent en direct la beauté des tempêtes spatiales.

Îlots de vie dans l’espace

Tillie Walden ménage subtilement ses effets. Elle joue d’un graphisme sobre dans les premières pages, restreint la palette des couleurs, ne montre que l’intérieur étriqué du vaisseau spatial, pour mieux surprendre avec la première vision des ruines grandioses. Bien que son graphisme fin manque parfois de profondeur, le récit et les dessins prennent de l’ampleur au fil des pages, ménageant nombre de surprises et d’émerveillements.

La splendeur des espaces imaginés par Tillie Walden

L’autrice transpose les éléments de notre quotidien dans un monde à la fois très lointain et très proche. Les fenêtres de l’internat donnent sur le vide de l’espace, mais les relations entre les pensionnaires (marquées par la jalousie, le harcèlement, et l’amour) sont intemporelles. De son trait fin et naturel et de par les nombreuses cases silencieuses, l’autrice suggère les sentiments et les relations de ses personnages, qui conservent ainsi une part de mystère tout en étant chacun doté d’un passé et d’une personnalité propre. Tillie Walden aborde également la question du genre d’une manière originale.

L’équipe d’Alma au complet

Dans ce monde, il apparaît peu à peu que tous les personnages sont des femmes. Elles ont ainsi deux mères, des sœurs, des amoureuses. Cette absence d’hommes n’est pas visible à première vue, tout d’abord graphiquement tant la diversité des personnages est grande. Féminines ou androgynes, la population de femmes est aussi variée que si elle était composée des deux sexes, et inclut également des personnages qui remettent en question leur genre.

D’autre part, l’organisation de la société, bien que transposée dans un monde futuriste, est très proche de la nôtre, les femmes occupant tout naturellement tous les postes. Ce choix radical de supprimer les hommes montre qu’en leur absence, les femmes sont capables d’assumer tous les rôles sans que la société en soit radicalement bouleversée, une manière de militer pour les droits des LGBT. Le parcours initiatique de Mia est facilement transposable à notre monde, la question de l’identité et la quête de l’amour étant les mêmes, que l’on soit dans un monde mixte ou non, sur Terre ou dans l’espace.

Vaisseau spatial ou animal marin ?

À travers ces thématiques, c’est un appel à la tolérance sur fond d’une aventure intergalactique, profondément humaine et touchante que propose Tillie Walden.

Nul doute que ce nouvel ouvrage rencontrera le succès des précédents. Un autre album, Are You listening ? doit déjà paraître fin 2019. Tillie Walden n’a pas fini de nous régaler !

Voir en ligne : Le site officiel de Tillie Walden

(par Lise LAMARCHE)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Dans Un rayon de soleil - Par Tillie Walden, chez Gallimard BD
Traduction de l’anglais : Alice Marchand
544 pages, 190 x 260 mm, 29 €
Date de parution : 16 / 01 / 2019

  Un commentaire ?