Le Cinquième Évangile – T2 : L’Antre de Cerbère – Par Istin, Montaigne & Jacquemoire – Soleil

1er janvier 2010 0
  • Personnages poignants, intrigue bien construite, décors sublimes et action à haute dose, {Le Cinquième Évangile} réunit tous les ingrédients pour en faire une des meilleures nouvelles séries du moment. À découvrir!

Baudouin, Roi de Jérusalem, et Guillaume, Archevêque de Tyr, continuent leur enquête sur la disparition de treize jeunes orphelines. Cette quête, liée à l’ancien régent de la ville sainte Milon de Plancy, les mènera sur les propres traces de la fille de Saladin, Akila. Mais nos deux hommes ne sont pas les seuls à chercher la jeune fille. Le sordide Cerbère, qui porte le nom du chien à trois têtes gardant les enfers, est aussi à sa poursuite.

Le Cinquième Évangile – T2 : L'Antre de Cerbère – Par Istin, Montaigne & Jacquemoire – Soleil
Comme pour le premier tome, l’existence d’un Cinquième Évangile, soi-disant capable de bouleverser la destinée de la chrétienté en Terre Sainte reste relativement peu évoquée dans cette suite. En réalité ce sont les recherches autour de la jeune Akila, fille de Saladin, qui est au cœur de ce deuxième album L’Antre de Cerbère. Jean-Luc Istin se plait aussi à insister sur la personnalité de ses personnages, comme le roi Baudouin, connu pour sa générosité et sa grandeur d’âme dès le début de son règne et cela du haut de ses treize ans. La justesse des dialogues de l’auteur permet d’autant plus au lecteur de s’identifier au jeune roi ou au vertueux et fidèle Archevêque de Tyr. Extrait Le Cinquième Évangile – T2 : L'Antre de Cerbère

En ce qui concerne la question du dessin, il faut souligner le découpage très dynamique des planches de Thimothée Montaigne et la justesse de son trait de crayon. Que se soit ses personnages ou l’univers moyenâgeuse du Cinquième Évangile, le dessinateur les maîtrise parfaitement et les retranscrit d’une manière très agréable.

Aligner graphisme exemplaire et scénario intrigant n’est pas l’apanage des nombreuses nouvelles séries qui paraissent actuellement. Du coup, si vous n’avez pas encore craqué pour Le Cinquième Évangile, il n’est pas encore trop tard.

(par Olivier Wurlod)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?