Le Club des Cinq revisité par Nataël & Béja

11 novembre 2020 0 commentaire
  • Et de cinq ! Le cinquième album du Club des Cinq, « Le Club des Cinq en péril » (Hachette) méritait que l’on se penche un instant sur cette série jeunesse fameuse et pleine de qualités. En feuilletant le dernier album, conversation avec les auteurs lors des Rencontres Chaland de Nérac.

Lors d’une petite escapade au Lac Vert, Mick s’est fait enlever. Et c’est « La Bosse », l’homme de main de Bertaud, le propriétaire de l’Auberge de la Chouette qui a fait le coup… Voici nos quatre amis et leur chien Dagobert en route pour libérer leur copain.

Un témoin a vu toute la scène : c’est Richard, le fils du plus gros propriétaire du canton. Il les accompagne… D’investigations en révélations, le Club saura dénouer l’intrigue. Un album fidèle à l’esprit du best-seller de la Bibliothèque Rose d’Hachette.

Le Club des Cinq revisité par Nataël & Béja
Le Club des Cinq T. 5 : Le Club des Cinq en péril – Par Beja et Nataël d’après Enid Blyton
© Hachette Comics

Le Club des Cinq est une de plus fameuses séries de romans pour la jeunesse de la Bibliothèque Rose d’Hachette. Créée par la romancière anglaise très comme il faut Enid Blyton, la créatrice de Oui-Oui et du Clan des Sept, sous le titre The Famous Five entre 1942 et 1963, elle constitue une collection de 21 volumes qui ont été poursuivis par la traductrice française de la série, Claude Voilier, pour 24 titres supplémentaires.

Le Club des Cinq T. 5 : Le Club des Cinq en péril – Par Beja et Nataël d’après Enid Blyton
© Hachette Comics

Cet album adapte le 8e roman de la série écrit la Blyton elle-même. La série, qui traîne un bon nombre de clichés de la vieille Angleterre, a connu un grand succès suscitant des adaptations cinématographiques, des feuilletons TV et radio, et même des bandes dessinées puisque le Journal de Mickey publia six albums signés par Serge Rosenzweig (scénario) et Bernard Dufossé puis Marcello (dessins), entre 1982 et 1986. Béja et Nataël ont relancé la série à partir de 2016 en adaptant strictement et dans l’ordre les titres écrits par Blyton.

L’intrigue s’avale rapidement comme une gorgée de thé, mais le dessin est frais et plaisant et saura séduire les lecteurs les plus jeunes. Il a par ailleurs un petit goût suranné que connaissent bien les amateurs de Ligne claire. Conversation avec les auteurs aux Rencontres Chaland de Nérac.


Un reportage de Didier Pasamonik et Cédric Munsch

(par Didier Pasamonik (L’Agence BD))

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Le Club des Cinq T. 5 : Le Club des Cinq en péril – Par Beja et Nataël d’après Enid Blyton – Hachette Comics – 32 pages – 9,95€

  Un commentaire ?