Le Marquis d’Anaon - T3 : La Providence - Vehlmann & Bonhomme - Dargaud.

3 septembre 2004 0 commentaire
  • Les deux premiers albums du {Marquis d'Anaon} démontraient que {{Fabien Vehlmann}} n'était pas qu'un scénariste humoristique. L'auteur excelle dans ce genre dans des séries comme {Green Manor} ou {Samedi et Dimanche}. Depuis 2002, il donne vie à Jean-Baptiste Poulain, un jeune médecin qui au cours de ses aventures, parfois légèrement fantastiques, va découvrir la l'obscurité et la beauté de l'âme humaine...

Jean-Baptiste Poulain, le Marquis d’Anaon, est invité par une jeune aristocrate espagnole à rejoindre la haute société ibérique durant quelques mois ! Le jeune Marquis y voit l’occasion d’échapper à sa vie quotidienne. Ils embarquent sur un bateau, qui croise quelque temps après un navire en détresse, « la Providence ». Un navire qui n’héberge que des cadavres...

Le commandant déroute son navire pour ramener La Providence à Bordeaux, une étrange maladie se déclare à bord : fièvre, hallucinations, tétanie et mort. Les matelots y voient l’œuvre du diable, et le cauchemar est en marche.

La Providence confirme l’exceptionnelle qualité de cette série. Même si la trame du récit est d’une facture fort classique (le mythe du Hollandais Volant est largement éculé), l’histoire est mise en valeur par ses ambiances oppressantes. Celles-ci forment ainsi un crescendo vers une fin étonnante. Jonglant avec talent dans des genres totalement différents, Fabien Vehlmann s’impose peu à peu comme étant l’un des scénaristes sur lesquels il faudra compter ces prochaines années !

Mathieu Bonhomme sait jouer sur son encrage pour renforcer les atmosphères du récit, grossissant souvent son trait pour accentuer certains contrastes. Elève de Christian Rossi, le jeune dessinateur est parvenu à retranscrire la force graphique de son maître, tout en y apportant une grande touche personnelle : la noirceur de ses planches et un très bon sens du cadrage...

Soulignons également les couleurs de Delft. Ses pinceaux offrent toujours les tons les plus justes pour rehausser ces ambiances...

Le prochain album du Marquis d’Anaon ne sera sans doute pas dans la même veine. Fabien Vehlmann le confiait récemment dans la Lettre #79 : «  Le Récit du tome 4 se déroulera en Savoie, qui est ma région d’origine, et je crois que c’est un endroit idéal pour que notre personnage prenne un peu plus de bon temps... »

Une série sur laquelle il faudra compter... Incontestablement !

(par Nicolas Anspach)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

  Un commentaire ?