Albums

"Les Maîtres assassins" prennent le relais des " Maîtres inquisiteurs"

Par Charles-Louis Detournay le 11 octobre 2022                      Lien  
La nouvelle série de Soleil intitulée "Les Maîtres assassins" se positionne sur le socle des précédents "Maîtres inquisiteurs" : même univers, même époque, toujours des récits autoconclusifs portés par la même équipe d'auteurs. Sauf que cette fois, on se focalise sur la face sombre du pouvoir d'Oscitan. Et ça déménage.

L’équipe dirigée par Jean-Luc Istin n’a pas son pareil pour développer des univers d’Heroic Fantasy attractifs : Elfes, Nains, Orcs & Gobelins, Mages, etc. Parmi ceux-ci, celui des Maitres inquisiteurs nous avait particulièrement séduit à son lancement : une série de one-shots à la croisée entre les romans et la bande dessinée où des policiers magiciens maintiennent l’ordre sur le continent d’Oscitan.

Après sept années et dix-huit albums répartis sur trois cycles de chacun six tomes, il était temps pour Soleil de faire tomber le rideau sur les Maîtres inquisiteurs, mais c’était pour mieux l’ouvrir sur les Maîtres assassins, comme l’explique Sylvain Cordurié dans la préface de cet album qui vient de paraître : « Un volcan s’éteint, un autre s’éveille. »

"Les Maîtres assassins" prennent le relais des " Maîtres inquisiteurs"

En effet, le scénariste a non seulement signé dix des dix-huit tomes de la première série (dont les sept derniers), mais il sera également le seul scénariste des quatre tomes du premier cycle annoncé des Maîtres assassins, avec respectivement au dessin Guliotta, Poupard, Leoni et Drujiniu, dont deux d’entre eux avaient déjà officié sur la précédente série, preuve que le cadre sera respecté. On retrouve d’ailleurs la même carte du continent d’Oscitan, en guise de pages de garde, afin d’ôter tout doute dans l’esprit du lecteur : on prend bien les mêmes, et on recommence, côté face sombre.

De fait, comme le titre l’indique, l’idée est de s’intéresser à la fameuse guilde des assassins, que l’on a avait déjà rencontrée dans la série précédente, notamment dans les tomes 5 et 6, mais en ne faisant qu’effleurer le sujet. Mais qui sont ces Maîtres assassins ? Aux ordres de Neferis, la chef de la guilde, ils exécutent les insensés qui osent les menacer ou les cibles de leurs clients. Si tous sont de redoutables combattants, ceux choisis par Neferis pour des missions spéciales jouissent de facultés exceptionnelles dues aux philtres d’un alchimiste. Et ce sont justement ces quatre assassins aux capacités spécifiques que l’on va suivre.


Notre récit commence alors qu’une autre bande criminelle tente d’exécuter Neferis. Grâce à ses capacités de combattante hors norme, cette dernière se sort de ce mauvais pas, non sans en laisser des plumes. Furieuse et ivre de vengeance, elle envoie l’un de ses meilleurs Maîtres assassins pour éliminer cette organisation rivale.

Le déroulé du récit s’effectue sans réelle surprise, mais l’on doit bien avouer qu’on prend beaucoup de plaisir à marcher dans les pas de ce maître assassin. Un peu comme Un flic dans la mafia, notre personnage central va devoir s’infiltrer dans l’organisation. Si la voix off est un peu déroutante initialement (on ne comprend pas bien qui s’exprime), elle sert magnifiquement le récit dès que notre assassin se dévoile. Et pour ceux qui auraient quelques remords à suivre les turpitudes d’un tueur, rassurons-les, il ne s’attaque qu’à plus pourri que lui !

Si le récit est donc bien mené, il n’est pas non plus révolutionnaire. Le héros possède à peu de choses près les mêmes pouvoirs que Corwyn (voir T. 6 des Maîtres inquisiteurs), à savoir revêtir l’apparence physique d’autres personnes. Bien sûr, pour un assassin infiltré, c’est bien pratique, mais cela retire d’éventuels effets de surprise vu qu’il est le narrateur.

Toutefois, on perçoit bien qu’il ne s’agit que du premier tome, déjà solidement mené, et que certains éléments ne prendront toutes leurs importances qu’à la sortie des prochains. Alleluia, le deuxième album est prévu pour le mois de janvier, on pourrait donc avoir la totalité du premier cycle en moins d’un an.

Une bonne part de la réussite de ce premier tome revient à Gianluca Guliotta qui a su se fondre avec succès dans l’univers des Maîtres inquisiteurs, même s’il n’y avait pas participé précédemment. Il suffit de comparer ces deux couvertures pour se rendre compte de l’identité graphique maintenue entre les deux, un style mystérieux qui colle d’autant mieux aux assassins, qu’il est presque entré dans l’imaginaire populaire avec Assassin’s Creed.

Dès la première séquence de cet album, on entre pleinement dans l’univers, car son traitement graphique est à la fois dynamique, précis, et très clair, tant dans les personnages que dans l’action. De plus, dans le style très elliptique de Cordurié, les belles images cadrées de Guliotta soutiennent les récitatifs tout en posant de très beaux décors. Il reste malheureusement quelques fautes de frappe dans les phylactères de l’Italien, mais rien qui viendrait perturber la lecture.

Un graphic design qui rappelle bien entendu celui des "Maîtres inquisiteurs"... mais aussi celui d’Assassin’s Creed !

Au final, la seule question qui demeure est : faut-il avoir lu Les Maîtres inquisiteurs pour profiter au maximum de cette nouvelle série ? Nous qui avons relu le premier cycle de la précédente série, nous pouvons clairement répondre : "Non". Bien entendu, le récit est écrit pour marquer la transition et pour que les premiers lecteurs profitent de différents liens (dont certains renvois en bas de page ne manquent pas de faire la promotion). Mais franchement, cette (re)lecture n’est pas nécessaire pour passer un agréable moment avec ce premier tome des Maîtres assassins.

Le tome 2 sortira ce 25 janvier prochain

(par Charles-Louis Detournay)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

🛒 Acheter


Code EAN : 9782302093737

Les Maîtres assassins, T. 1 : Osahar - Par Sylvain Cordurié & Gianluca Gugliotta - Soleil
56 pages - 24 août 2022 - 14,95 €

Acheter :
- Le tome 1
- Le tome 2 (sortie le 25 janvier 2023)

Lire notre article présentant la série des Maitres inquisiteurs

Illustrations : © Éditions Soleil, 2022 — Corduiré, Gugliotta

Soleil ✍ Sylvain Cordurié ✏️ Gianluca Gugliotta à partir de 13 ans Aventure Heroic Fantasy 🛒 Acheter 📖 Feuilleter
 
PAR Charles-Louis Detournay  
A LIRE AUSSI  
Albums  
Derniers commentaires  
Abonnement ne pouvait pas être enregistré. Essayez à nouveau.
Abonnement newsletter confirmé.

Newsletter ActuaBD