Macadam Byzance – Par Pierrick Starsky et Pierre Place – Fluide Glacial

26 février 2019 0 commentaire
  • Débutés dans feue la revue "Aaarg !", les déboires de la bande à Ilitch, ont vite trouvé refuge dans les pages de "Fluide Glacial", pour finalement être réunis dans un album qui sonne comme un véritable hymne à l’amitié.

Bienvenue dans le monde d’Ilitch, un monde de galères quasi-quotidiennes, de copains pénibles, de copines farouches, de piliers de bars et d’amateurs de pétanque. Pour faire court. Parce qu’il y aurait long à dire sur la planète des paumé.e.s de Pierre Place et Pierrick Starsky  : des personnages à la marge, à la dérive, à la recherche d’un coin de soleil, d’un avenir plus dégagé, et qui se croisent dans une succession de tranches de vie aussi drôles qu’improbables, parfois. La couverture met d’ailleurs tout de suite dans l’ambiance : Ilitch, narrateur des petits épisodes de la bande, et Hervé son poteau d’enfance, pack de bière à la main, prennent la pose sur un 103 SP au beau milieu d’une route déserte d’une zone industrieuse. Sans oublier le clébard à lunettes roses au pied des seigneurs locaux… Welcome to ze club !

Macadam Byzance – Par Pierrick Starsky et Pierre Place – Fluide Glacial
© Starsky, Place et Fluide Glacial

En une douzaine de saynètes aux mots qui font mouche et aux dessins qui claquent, Macadam Byzance évoque irrésistiblement les univers de Fante, Cavana, Westlake parfois, et Baru, pour cette capacité à camper des personnages avec qui on entre vite en empathie, tant ils sont humains et chaleureux. Ils se débattent tous avec leurs démons intérieurs et un extérieur hostile, mais ils sont vus avec humanité et une grande tendresse par leurs géniteurs.

Macadam Byzance est une chronique sociale douce-amère qui laisse tout de même entrevoir quelques lueurs dans le noir. À lui seul, Iltich, qui travaille à ce roman déjà entièrement écrit dans sa tête, symbolise bien ces espoirs, que chacun et chacune porte en lui, et même vous et moi. Alors autant lui laisser le mot de la fin : « On est heureux de petits riens, ou de pas grand-chose, et c’est ce que je te raconte dans l’bouquin : crois-moi, c’est pas triste, même quand y a de quoi pleurer. Faut savoir rire, sinon à quoi bon ? »

Ouais, mec, t’as bien raison. Alors tu sais quoi, on va se replonger dans ton histoire, et retrouver Hervé et ses binouzes au Lexomil, Émilie et son camion de frites, Madame Pinchon et sa self-défense perso, Plus-à-gauche le slammeur du vide… et puis les pigeons roses. Histoire de pas trinquer tout seul.

(par Fred PRILLEUX)

Cet article reste la propriété de son auteur et ne peut être reproduit sans son autorisation.

Commander cet album:
BDfugue FNAC Amazon

Macadam Byzance - Scénario Pierrick Starksy et dessins Pierre Place - 72 pages couleurs – 24 x 32 cm - 15 ,90 € - Sortie 13 Février 2019

  Un commentaire ?